10 signes que cette personne va mal (et qu’il faut l’aider)

0
449

1. Il ou elle est fatigué.e

Le manque de sommeil est un signe courant de beaucoup de problèmes psychologiques, et notamment de dépression ou de burn out. Si tu vois que ton ami.e est fatigué.e (genre plus que d’habitude, et pas juste parce qu’il ou elle a fait la bringue trois fois dans la semaine) n’hésite pas à lui demander s’il ou elle va bien.

2. Il ou elle est négatif.ve

Si ton ami.e ne sourit plus, pleure souvent, a des propos dévalorisants et négatifs sur lui ou elle-même et les autres, peut-être qu’il ou elle est déprimé.e. L’humeur dépressive c’est lorsqu’on a principalement des émotions négatives (genre la tristesse, la culpabilité ou la colère) et peu d’émotions positives. Ça peut signifier que quelque chose ne va pas bien en ce moment. Et oui, ça paraît probablement évident, mais on n’est pas tous.te.s diplômés de psychologie, donc c’est bien de le rappeler.

3. Il ou elle semble préoccupé.e

Ton ami.e n’arrête pas de bouger sur sa chaise, regarde à droite à gauche comme si une catastrophe allait arriver, sursaute, et n’a pourtant pas bu 10 cafés depuis le début de la matinée : il ou elle souffre probablement d’anxiété. Ça paraît bête à dire, mais les signes d’anxiété visibles sont bien souvent des indicateurs d’un stress important et d’un mal-être intérieur. Mais ce qui est cool, c’est qu’il existe plein de méthodes pour gérer le stress et l’anxiété, comme faire du sport ou voir un psy.

4. Il ou elle est d’humeur trop positive et expansive

Bien sûr, tu ne vas pas commencer à t’inquiéter pour tous tes amis qui sont habituellement joyeux et positifs. Par contre, si l’un.e de tes potes semble trop euphorique, parle à 1000 à l’heure, se prend pour le nouveau Steve Jobs ou devient complètement désinhibé.e, c’est qu’il y a peut-être quelque chose qui cloche. À toi de rester attentif.ve à tout ça, notamment à ce qu’il ou elle ne se mette pas en danger ou en difficulté avec des comportements à risque (genre consommation de substances, rapports non protégés et autres joyeusetés pas si joyeuses que ça.)

5. Il ou elle a des difficultés d’attention et de mémoire

Si la personne te paraît peu attentive quand tu lui parles (alors que tu lui dis des trucs super intéressants hein), qu’elle a des oublis répétitifs et ne retient pas bien les infos qu’on lui a données, ça peut être lié à de l’anxiété, de la dépression ou d’autres troubles psychologiques. Ces troubles peuvent prendre « trop de place » dans la tête et empêcher le cerveau d’être aussi attentif et concentré que d’habitude. Prêtes-y attention.

6. Il ou elle est agressif.ve

Cette agressivité peut aussi bien être dirigée contre les autres (insultes, bastons, etc) que contre elle-même, et ça on y pense moins. Dans ce cas, ça ne sert à rien de lui répondre par de l’agressivité (parce qu’après ça part vite en pugilat, et c’est ce qu’on veut justement éviter) ou de l’accabler en lui faisant la morale. Il vaut mieux essayer de discuter avec elle ou lui et de comprendre ce qui la·e met en colère pour l’aider.

7. Il ou elle se replie sur elle-même et s’isole

Tu as une connaissance qui ne répond plus aux messages, ne vient plus aux soirées (ou brunchs hein, pas besoin de faire la teuf), et semble s’être retirée du monde ? Soit elle a décidé de devenir ermite pour des raisons spirituelles, soit elle ne va pas bien et se replie sur elle-même. Ça pourrait être une bonne idée de lui proposer une activité sympa où vous ne serez pas obligés de trop discuter pour commencer, histoire de passer du temps ensemble sans lui mettre la pression. C’est le genre de truc qui fait du bien quand on s’est un peu trop isolé.e.

8. Il ou elle abuse de l’alcool ou des drogues

Une grosse conso d’alcool ou de drogues est, comme tu t’en doutes, rarement le signe qu’une personne se porte comme un charme. Jamais, même. On ne parle évidemment pas de la petite cuite de l’anniversaire ou du Nouvel An (et celle du jeudi soir, du vendredi soir, du samedi soir… quoique ? ) mais d’une conso régulière qui pose problème. Ça ne se voit pas toujours, mais en prêtant un peu attention, tu peux remarquer si ton pote a un problème avec les substances.

9. Il ou elle a pris ou perdu beaucoup de poids en peu de temps

Tu l’as deviné, la prise ou la perte de poids rapide est souvent liée à des troubles alimentaires, mais une dépression peut aussi en être la cause (ou au moins un mal-être général). Quoi qu’il en soit, discuter frontalement avec la personne de son corps n’est pas recommandé parce que c’est un sujet hyper personnel. C’est mieux de dire à ton pote que tu t’inquiètes pour son moral plutôt que pour les chiffres qui s’affichent sur sa balance.

10. Il ou elle manque d’hygiène

La dépression peut s’accompagner d’un laisser-aller généralisé. Un épuisement qui empêche de réaliser des actions aussi basiques que se laver ou faire son ménage. Du coup, un manque d’hygiène inhabituel chez un proche, c’est très certainement la manifestation d’un mal-être psychologique, et ça doit t’alerter. Mais là encore, évite de stigmatiser la personne (qui ne va déjà pas bien) en lui faisant remarquer qu’elle manque d’hygiène. Sois subtil et propose ton aide sans mettre la pression.

Sourcetopito.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here