Top 12 des phrases qui énervent le plus les pharmaciens, pensons à les préserver

0
205

Y’a des gens avec qui il ne faut pas se brouiller, et votre pharmacien fait partie de ceux-là. Si vous ne voulez pas vous retrouver avec de la préparation H au lieu de dentifrice spécial gencives sensibles, ou que vous souhaitez juste rester en bons termes avec cette personne inconnue qui en sait pourtant beaucoup sur vos problèmes de fuites urinaires, évitez les phrases suivantes avant qu’elle n’explose sur place ou qu’elle n’avale toute la boite de Lexo qu’elle ne veut pas vous filer. Soyez sympas avec vos pharmaciens, vous verrez ils vous le rendront bien (ou pas).

La mémoire douteuse : « Je prends un médicament, un comprimé blanc, mais je me souviens plus du nom. Ça finit en « ne », je crois. »

A ce stade autant filer de la Biafine.

Le suspicieux : « Ça soigne vraiment bien votre médicament ? »

AH bah non. C’est pour ça que vous ne pouvez l’avoir que sur ordonnance de votre médecin. GNEU.

La renseignée : « Ma belle-soeur est visiteuse médicale, elle m’a dit que les génériques, c’était de la merde. »

Eh bien un conseil, demandez à votre belle-soeur de vous fournir en médoc au prochain repas de famille.

Celui qui est vraiment malade : « Je viens parce que j’ai des nausées. Et ça passe p….Beuuuargh ! »

Allez super on va tous vomir.

La négociatrice : « Allez, vous voulez pas m’en mettre deux boîtes plutôt ? Vous êtes pas commerçant ! »

Franchement, tu t’es cru où cousine ? Prends ton Smecta et fuis.

Celui qui tente : « Je sais que vous allez me dire qu’il faut une ordonnance, mais… »

Ouais sur un malentendu ça peut marcher, non ? Non.

Celle qui est dans le flou artistique : « C’est une boîte bleue avec des inscriptions blanches…ou vertes… Non, la boite est blanche, enfin je crois. »

Eh bien on va aller loin avec ça.

Le surdoué HPI zèbre : « Vous avez quelque chose contre le mal de crâne ? »

Mec. La fonction première d’une pharmacie c’est de lutter contre la gueule de bois, viens dans l’arrière boutique j’ai tout ce qu’il faut pour que tu te détestes moins d’avoir sifflé deux bouteilles de rouge hier soir.

La droguée subtile : « Vous n’auriez pas de la métamphétamine ? Ou de la morphine sinon… »

En même temps si on ne pense pas à demander gentiment dans un premier temps c’est sûr qu’on peut pas espérer quoi que ce soit. Désolée de vous apprendre que ce sera un non.

Le mec qui a honte d’avoir une vie sexuelle : « Euh bonjour est-ce que vous auriez des… euh… des protections…. du genre préservatif…. c’est pour ma cousine…. enfin pour elle et son copain hein, c’est pas avec moi que… en fait c’est parce qu’elle est malade donc… c’est pas pour moi hein »

Mais enfin mec respire ! L’humanité toute entière t’es reconnaissante d’utiliser des capotes donc pitié ne t’en prive pas.

Celle qui a honte d’avoir des mycoses et qui parle avec un volume 0,5 : « Oui c’est pour savoir ce que vous auriez contre des… ahum… mycoses… euh vaginales les mycoses… oui des démangeaisons c’est ça… »

FREE THE MYCOSES. On vous avait parlé un jour des idées reçues sur les mycoses vaginales, et première chose qu’il faut arrêter de faire c’est d’en avoir honte parce que tout le monde en a, ça veut pas dire qu’on est pourrie de l’intérieur ou sale, c’est un truc aussi bête qu’un aphte.

Celle qui n’est pas au bon endroit : « Bonjour, je viens vous voir parce que je suis tombée du 8eme étage et l’os de mon genou à l’air de ressortir par le dos, avez-vous de l’antiseptique ? »

MDR. Vraiment idiot comme demande alors qu’une boite de Doliprane 1g fera évidemment l’affaire.

Vous aussi il y a des trucs chelous que vous faites toujours à la pharmacie ?

Sourcetopito.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here