Top 10 des croyances débiles sur les règles, les idées reçues ont la vie dure

0
159

Ahhhh, les règles ! Ce truc tellement tabou qu’on l’a affublée de l’atroce surnom « ragnagna » (ne dites plus jamais ça, c’est profondément laid.)… Comme c’est tabou (moins aujourd’hui, Dieu merci), on en parle peu. Et puisqu’on en parle peu, on ouvre grand la porte aux idées reçues, aux clichés et débilitées en tout genre à leur égard. Mesdames et messieurs, asseyez-vous bien confortablement dans votre fauteuil, l’heure de vous révéler la vérité est arrivée. Après ce top, vous arrêterez de balancer des idioties à tour de bras, pour faire le malin. Merci.

« Le cycle menstruel se synchronise quand des femmes passent la majorité de leur temps ensemble »

« Oué tro drol avé les kopines on a lé mème règle à force de resté anssanble » m’a récemment déclaré ma petite sœur, avec la certitude même que la « synchronisation des règles » dont elle a entendu parler sur TikTok était un fait scientifique. Elle n’est clairement pas la seule à croire cela : ce mythe a la dent dure ! En 2017, pourtant, une équipe de chercheurs britanniques de l’université d’Oxford a démenti l’existence de ce phénomène. Non, les femmes n’ont pas la faculté involontaire d’aligner leur cycle sur celui des membres de leur famille, de leur(s) amie(s), collègue(s) ou coloc, à cause de la proximité géographique !

« On ne peut pas se baigner quand on a ses règles »

Alors, tout dépend. Dans le fond, rien ne nous empêche de nous baigner pendant un cycle menstruel. La pression de l’eau ralentit fortement la descente du flux menstruel, et donc : peu de risque de saignement. Si vous éternuez ou sautez, vous modifiez la pression, et n’êtes pas à l’abri d’une petite échappée de sang (qui sera vite dilué dans l’eau), mais rien de bien méchant. C’est à la sortie de l’eau, quand le corps reprend son rythme normal, que ça se complique. Si vous ne supportez pas les protections hygiéniques interne, la piscine peut effectivement devenir un cauchemar, plus à la sortie de l’eau qu’au moment du barbotage. Enfin, quand les règles sont douloureuses, aller se taper des brasses dans un maillot particulièrement oppressant, c’est bien le dernier truc dont on a envie. Morale : on peut se baigner quand on a nos règles, mais il y a quand même des exceptions.

(Source)

« Les coupes menstruelles sont moins dangereuses que les tampons »

Les coupes menstruelles tout comme les tampons, peuvent être responsables d’un choc toxique. Par ailleurs, mal utilisées, elles peuvent aussi favoriser le développement du staphylocoque. En effet, grâce à leur diamètre, elles permettent à l’oxygène de passer, ce qui est une des raisons du développement de la bactérie. Ensuite, le staphylocoque a besoin de nutriment, qu’il peut trouver dans le flux menstruel, et de temps. Je vous rassure, dans 99,9% des cas ça reste absolument sans danger, et le tout c’est surtout de ne pas la garder trop longtemps (maximum 4 à 6h) afin que le sang qui stagne ne devienne pas the place to be pour la culture de la bactérie.

« T’es de mauvaise humeur, t’as t’es règles ou quoi ? »

Si jsuis de mauvaise humeur Francis, c’est ptètre à cause de tes réflexions pourries du slip. Laisse mes règles en dehors de cette histoire, tu veux. En effet, AVANT qu’elles se pointent, il se peut qu’on soit un brin plus irritable, du fait du taux élevé de progestérone qui dépasse celui des œstrogènes, et entraine une chute de la sérotonine. C’est là qu’on est dans la phase tristoune, nerveuse et craintive, pas PENDANT.

(Source)

« On ne peut pas tomber enceinte pendant ses règles »

Faux, faux, faux ! On peut totalement tomber enceinte si on a des rapports sexuels non protégés pendant notre période menstruelle ! D’abord, parce que les spermatozoïdes peuvent survivre cinq jours dans le corps d’une femme, et peuvent donc toujours être dans la place au moment de l’ovulation. (Cette dernière pouvant se produire juste après la phase de saignement.)

« Il ne faut pas faire du sport pendant ses règles, surtout si vous êtes fatiguée »

C’est tout le contraire ! Faire du sport pendant sa période, notamment quand on est fatiguée, est recommandé. L’activité physique vient stimuler la circulation sanguine, et détend les muscles utérins. En effet, il faut AUSSI se reposer et accorder un peu plus de sommeil à son organisme, mais rester en boule chez soi, sans s’oxygéner, ce n’est pas la meilleure idée.

« Beurk »

Stop. Les règles font clairement partie des trucs qu’on pense sale, mais qui ne le sont pas du tout. Enfin… Que les personnes fermées d’esprit et assez peu malines pensent « sales ». Les règles, c’est juste de l’eau, des globules rouges, des cellules mortes issues de l’endomètre, et de sécrétions vaginales. Des trucs naturels, quoi. Ne pas se laver les mains après être allé aux chiottes, ne pas se brosser les dents ou utiliser son peignoir 5 semaines sans le laver, c’est sale. Les menstruations, non.

(Source)

« Pas de sexe pendant les règles »

Là-dessus, chacun fait comme il veut, et quand on se tord le bide en deux, on a d’autres envies que le uc (comme un gros pot de glace). En revanche, les règles n’atténuent pas la libido. C’est même le contraire ! Certaines études expliquent que la testostérone libérée viendrait booster notre désir sexuel. Notez qu’en plus, le sexe libère des endorphines : les hormones du plaisir, qui sont aussi d’excellents antidouleur. Efficace contre les règles douloureuses.

(Source)

« On peut perdre sa virginité avec un tampon »

Laissez moi deviner… Vous avez mis un tampon, ce n’était pas ultra confort (parce que ça l’est rarement), et en le retirant, vous vous êtes rendus compte que « olololo mais je saigne ! J’ai dû me percer l’hymen ! ». Comment vous dire qu’il y a peut-être une raison plus évidente au sang sur votre tampon, en pleine période de règles… Si vous voyez ce que je veux dire… Dans tous les cas, l’hymen est un truc souple qui ne peut pas être brisé par un tout petit tampon. Sauf si vous essayez de les mettre par quatre. Mais c’est clairement pas une bonne idée. Ne faites pas ça.

(Source)

« Les règles, ça fait toujours mal »

Eh non ! Mesdames, là-dessus, nous ne sommes pas toutes égales (et tant mieux, pour celles qui passent entre les mailles du filet de la douleur !). Je ne vais pas vous donner de chiffres puisque les sources se contredisent toutes, mais dites vous que ce n’est ni une fatalité, ni une généralité.

Sourcetopito.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here