Essai – Renault Trafic Grand SpaceNomad  : passeport pour l’évasion

0
76

Pour partir en pleine nature et avec une certaine autonomie, rien de mieux que ce Renault Trafic Grand SpaceNomad !

C’est quoi ?
Ce n’est pas tout à fait un camping-car au sens traditionnel du terme, mais plutôt un van intelligemment aménagé pour pouvoir permettre quelques escapades loin des sentiers battus. Le Renault Trafic Grand SpaceNomad (grand  : 5,48 m de long, quand une version standard est également au catalogue, qui mesure 5,08 m) offre tout ce qu’il faut (sauf les sanitaires – même si l’on peut prendre une douche en pleine nature grâce à un flexible et à un pommeau dédiés) pour passer quelques temps, avec vue sur un lac ou massif montagneux, et se réveiller au son des oiseaux. Sympa, non ?

Justement, comment est-il équipé ?
Le toit relevable (doté de panneaux solaires d’une puissance de 100W, qui augmentent ainsi l’autonomie de 24 heures supplémentaires), intègre une literie (120 x 190 mm), dont le «  sommier  » peut également se relever, afin de laisser plus d’espace à bord, dans le carré de vie qui fait office de salon. Là, en ayant retourné les sièges avant, on profite de la banquette (qui peut faire lit, également, 124 x 188 cm), d’un espace avec frigo (49 l), évier, deux réchauds alimentés au gaz. Ce n’est pas tout  : un auvent dépliable côté droit (235 x 220 cm) donne un peu d’ombre à un espace où l’on peut installer la table. On n’est pas bien, là  ? Et s’il fait frais, on rentre à l’intérieur et on active le chauffage stationnaire et l’on se fait un petit thé, grâce au réservoir d’eau potable de 60 litres. On n’est pas bien, là  ?

Et sous le capot ?
Un 2.0 DCi turbo-diesel disponible en trois configurations  : 130 ch (BVM 6), 150 ch (BVM6 ou boîte auto au choix) et 170 ch (notre version d’essai, boîte auto imposée). On ne peut que recommander cette dernière version  : la boîte auto donne un vrai confort de conduite sur un engin qui est appelé à être mené en douceur. Sur cette version, le couple élevé (380 Nm) est garant de belles reprises, c’est utile pour dépasser quand on est au volant d’un truc qui pèse 2,5 tonnes. De plus, il est sobre  : notre essai fait ressortir une conso inférieure (8,1 l/100) à la conso officielle (8,8 l/100). Pas mal, non  ? Quant aux perfs (180 km/h chrono, 10 s de 0 à 100, elles sont très bonnes même si c’est secondaire sur ce genre d’engin, où l’on recherche avant tout l’agrément de conduite, qui est très bon avec cette version 170 ch.

Et à conduire, c’est comment ?
L’info-divertissement est un peu daté (c’est le vieux Renault AirLink, mais la marque au losange est passé à Google sur ses modèles plus récents, et c’est nettement mieux), mais ça fait le job d’autant qu’il y a Apple CarPlay sans fil. Ensuite, la conduite est très facile, malgré le gabarit de l’engin. Les dimensions sont assez simples à cerner (merci la caméra de recul), on conduit en souplesse, on apprécie la qualité des matériaux et de la finition, l’absence de grincement du mobilier à l’arrière. Ce Grand SpaceNomad dégage une belle impression de qualité.

Son point fort ?
Équipement complet, finition de qualité et tarif plutôt bien placé par rapport à la concurrence font de ce SpaceNomad un challenger redoutable dans cette catégorie.

Le verdict de Stuff
On dort bien dans ce Grand SpaceNomad, et se faire réveiller au doux son du bruit du vent dans les feuilles et de la mélodie des oiseaux, c’est à la fois un plaisir simple et intense. Et vous, vous allez où le we prochain ?

Les chiffres clé
Moteur  : 4 cylindres en ligne, Diesel, turbo
Cylindrée  : 1997 cm3
Puissance  : 170 ch à 3500 tr/min
Couple  : 380 Nm à 1500 tr/min
Transmission  : automatique, 6 rapports
Vitesse max  : 180 km/h
0 à 100 km/h  : 10 s
Poids  : 2500 kilos
Consommation officielle / de l’essai  : 8,8 l/100 / 8,1 l/100
Gamme à partir de 63700 €, version d’essai, 72300 €

Sourcestuffmagazine.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here