La source de cet article se trouve sur ce site

Inestimables et pourtant mises en vente. Pour célébrer le cinquantième anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune, la maison Sotheby’s propose à la vente une série d’objets dont l’existence et l’État de conservation tiennent du miracle : des bobines de film comportant des enregistrements originaux de l’arrivée de Neil Armstrong et Buzz Aldrin. L’histoire commence en 1976. Quelques années après le premier petit pas, Garry George, stagiaire à la Nasa, achète 1150 bobines de film dont l’agence ne veut plus. Pour 217,77 dollars, précise BFM TV, le jeune homme s’empare du tout, avec en tête l’idée de revendre une partie des films à de petites chaînes de télévision.

Lire aussi Espace : la Nasa révèle le coût astronomique d’un voyage sur la Lune

La majorité des bobines sont ainsi distribuées à des chaines locales, mais sous les conseils avisés de son père, le jeune homme garde pour lui des bobines estampillées « APOLLO 11 EVA | July 20, 1969 REEL 1 [-3] », une inscription des plus suspectes. Outre la date et le nom de la mission, un détail indique ce que contiennent les images : l’acronyme EVA, pour Extravehicular activity, activité extravéhiculaire, ou pour être précis, la marche sur la lune. Sur ces bobines se trouvent en réalité 2h30 d’enregistrements, probablement les images les plus fines de la mission jamais tournées. On y observe le premier pas de Neil Armstrong sur la surface de la lune, mais aussi une conversation interplanétaire entre les astronautes et le président Nixon et le planté du drapeau américain.

Lire aussi L’étrange odyssée du premier homme né sur la Lune

Ces images ont été transmises depuis la Lune à un observatoire australien avant d’être renvoyées à Houston, au Texas, pour être converties, diffusées à la télévision et enregistrées, notamment sur les bobines de Garry.

La bonne affaire de Garry George

Mais Garry ne l’a jamais su. Ce n’est qu’en 2008, 32 ans après son acquisition, que George aura la révélation. Alors que la Nasa annonce être à la recherche d’enregistrements perdus pour le quarantième anniversaire du premier pas de l’Homme sur la Lune, il décide de confier ses bobines à un archiviste afin de les visionner pour la première fois. Il découvre alors qu’il possède les images les plus saisissantes de ce moment historique. Son ignorance aura été bénéfique : les bobines étant très peu usées, les images sont de très bonne qualité. Après les avoir visionnés une fois avec l’archiviste, George l’a fait une seconde fois afin de numériser les enregistrements sur disque dur.

Lire aussi La longue arnaque qui a coûté très cher à la Nasa

L’équipe de Sotheby’s a procédé à une vérification nécessaire avant la mise en vente et l’a déclaré « sans défaut ». Le 20 juillet prochain, les bobines seront en vente à l’occasion du demi-siècle, ainsi que le disque dur sur lequel Garry George les a numérisées. On évoque une estimation de 1 à 2 millions de dollars. Certains diront que Garry George réalise une bonne affaire, d’autres y verront une récompense pour avoir si bien conservé les bandes, même involontairement…

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here