La source de cet article se trouve sur ce site

Pour la 1re fois, une encyclopédie de médecine traditionnelle de 500 pages va voir le jour, grâce à une tribu amazonienne.

C’est la tribu des des Matsés qui est à l’origine de cette formidable initiative.

Leur but est de sauvegarder les connaissances des chamans des tribus amazoniennes.

Pourquoi ce projet ? Car la forêt amazonienne referme des richesses inestimables qui sont extrêmement convoitées.

Le bois et les minerais précieux qu’elle abrite font malheureusement l’objet d’une exploitation sans limite.

La déforestation menace une biodiversité unique

Mais sa plus grande richesse est sans aucun doute sa biodiversité extraordinaire.

10 % des espèces animales de toute la planète vivent au cœur de cette forêt continent.

Le monde végétal n’est pas en reste : 390 milliards d’arbres et de plantes s’y épanouissent.

Parmi eux, se trouvent des espèces aux vertus médicinales puissantes. Tous les jours, on leur découvre de nouvelles propriétés et vertus pour la santé.

Hélas, malgré ce constat, rien n’empêche la destruction de la forêt qui ne cesse de diminuer…

Non seulement la biodiversité est frappée de plein fouet par la déforestation mais toutes les ressources médicinales naturelles, si précieuses, disparaissent à jamais.

Une encyclopédie de médecine traditionnelle de 500 pages

​​les chamans et les sorciers sont les détenteurs de savoirs traditionaux ancestraux

Les sorciers et les chamans des tribus amérindiennes sont les gardiens de ces connaissances millénaires d’une valeur inestimable.

Transmises oralement de génération en génération, ces connaissances leur permettent de connaître les pouvoirs des plantes.

Ils savent ainsi lesquelles guérissent et comment les utiliser pour soigner un grand nombre de maladies.

C’est entre le Pérou et le Brésil que vit la tribu des Matsés. Malheureusement, un de ces plus vieux représentants s’est récemment éteint.

Il est mort avant d’avoir eu le temps de transmettre ses savoirs désormais perdus à tout jamais.

Pour éviter que ce drame ne se reproduise, les Matsés ont eu l’idée d’écrire la toute première encyclopédie de médecine traditionnelle.

Aidés par l’association Acaté, qui lutte pour la sauvegarde des peuples indigènes, 5 chamans ont réuni leurs connaissances dans un livre de 500 pages.

Une encyclopédie uniquement en langue Matsé

un homme d'une tribu amazonienne reçoit des soins traditionnels de médecine

Ce recueil liste les différentes maladies, les plantes susceptibles de les guérir, et la façon dont on doit les utiliser.

Sur le site de Mongabay, le président de l’association Acaté, Christopher Herndon explique leur démarche :

« L’encyclopédie est écrite du point de vue des chamans et par eux-mêmes. Ils décrivent comment les animaux sont connectés à l’histoire naturelle des plantes et des maladies. C’est une vraie encyclopédie chamanique, complètement éditée par les chamans. C’est une première en son genre ».

Ce recueil liste les différentes maladies, les plantes susceptibles de les guérir, et la façon dont on doit les utiliser.

L’encyclopédie est écrite dans la langue Matsé : seul le peuple Matsé peut la déchiffrer.

L’objectif est de limiter les risques de pillage ou de biopiraterie des groupes pharmaceutiques.

Ainsi les Matsés restent les détenteurs de leurs savoirs. Pour eux, c’est tout simplement la survie de leur peuple qui est en jeu.

Pourquoi ? Car les maladies occidentales, telles que le diabète, l’alcoolisme, font des ravages au sein de la communauté.

Et l’accès aux médicaments est difficile : ils sont trop chers et il est compliqué de se les procurer dans ces zones isolées.

Il est donc vital pour les Matsés d’avoir accès à leurs connaissances ancestrales de médecine naturelle.

Se réapproprier la culture des ancêtres

les chamans sont les gardiens de la connaissance traditionnelle

Grâce à cette initiative, les jeunes générations ont pris conscience de la nécessité de connaître et préserver la culture de leurs ancêtres.

Pour favoriser la transmission des savoirs entre les générations, des ateliers sont mis en place. Les jeunes y participent et apprennent la médecine traditionnelle des anciens de la tribu.

Les jeunes vont en forêt avec les chamans pour apprendre à reconnaître les plantes qui soignent.

Les plantes médicinales sont cultivées autour des communautés, dans le cadre de programmes d’agro-foresterie.

« L’emplacement de la forêt est également idéal pour les Matsés car elle ne se trouve qu’à 10-15 minutes de leur village. Si un enfant est malade, c’est tellement plus pratique que de faire 4 heures de trajet pour trouver un remède », explique Christopher Herndon d’Acaté.

Cette encyclopédie des connaissances médicinales traditionnelles permet à la fois de préserver ces savoirs mais aussi de s’assurer que seuls les Matsés y ont accès.

Cette démarche aide à la prise de conscience des bienfaits naturels des plantes sur la santé. Mais elle sensibilise également à la nécessité de préserver les trésors de la forêt amazonienne.

Nous connaissons aujourd’hui les vertus du guarana, de la noix du Brésil, de l’urucum. Mais qui sait ? Il y a certainement un nombre incalculable de plantes miraculeuses à ce jour inconnues qui doivent être protégées.

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

La Trousse De Premiers Soins À Base De 12 Plantes Médicinales.

20 Fruits Incroyables Que PERSONNE Ne Connaît.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here