La source de cet article se trouve sur ce site

C’est une première que vient de réaliser la Chine, dont la sonde Chang’e-4 s’est récemment posée sur la face cachée de la Lune. Embarquée dans un bac par la sonde chinoise, une graine de coton a germé : une expérience inédite.

Sur l’image transmise par l’Institut de recherche de technologie de pointe de l’Université de Chongqing, plusieurs petites pousses semblent se développer, dans une structure en treillis. « C’est la première fois que les humains effectuent des expériences de croissance biologique sur la surface lunaire », a assuré le professeur Xie Gengxin, de l’Université de Chongqing, à l’origine de cette expérience. 

Du coton et des pommes de terre

Une nouvelle prouesse réalisée par la sonde Chang’e-4, après avoir aluni sur la face cachée du satellite de la Terre. Contrairement à la face de la Lune la plus proche de la Terre, qui est toujours tournée vers notre planète, aucune sonde ni aucun module d’exploration n’avait encore touché le sol de l’autre côté.

Chang’e-4, du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise, doit mener à bien plusieurs études dont la culture de plantes : du coton, des pommes de terre de l’arabidopsis (une plante de la famille de la moutarde). Selon Sciencepost, cette culture vise à étudier le comportement de ces organismes vivants en condition de gravité lunaire. Et la jeune pousse de coton semble montrer que cela se passe plutôt bien.

Les graines de coton poussent dans une boîte cylindrique contenant de l’eau, de la terre, de l’air. Elle est également équipée d’un système de contrôle de la chaleur. Car la température externe oscille entre les -173 degrés la nuit et les 127 degrés le jour.

Cette expérience est l’une des nombreuses menées par l’agence spatiale chinoise, qui a pour ambition d’installer une base lunaire. La prochaine mission Chang’e-5 devrait rapporter de la matière lunaire pour servir de test. Objectif : apprendre à construire des habitats et exploiter les ressources du satellite de la Terre. A terme, la culture de plantes sur la Lune pourrait permettre de limiter les allers-retours entre la Terre et la Lune pour le ravitaillement, en faisant pousser directement sur place de quoi se sustenter.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here