La source de cet article se trouve sur ce site

Et si… ? À l’heure d’analyser un choix que l’on a pu faire, on en vient toujours à s’interroger sur les conséquences qu’aurait eues une autre décision. Professionnellement ou personnellement, « la vie est la somme de tous vos choix », expliquait Albert Camus. Mais que se passerait-il si on laissait les autres prendre une décision pour nous ? C’est ce que veut tester une femme à Bristol au Royaume-Uni, explique Ulyces.

2018 aura été une année vraiment très mauvaise pour elle. « L’an­née dernière a été terrible. J’ai perdu l’argent que j’avais prêté à un ami, je me suis retrou­vée sans rien en plein voyage en Nouvelle-Zélande, j’ai vécu une rela­tion violente pendant six mois avant de me faire larguer, et je me suis fait agres­ser en prenant un raccourci douteux pour rentrer chez moi ». Bref, elle considère avoir fait beaucoup de mauvais choix. Résultat ? Elle souhaite désormais que quelqu’un prenne ses décisions à sa place.

Lire aussi Pourquoi il ne faut rien décider l’après-midi

Des rencontres aux dépenses

Comment ? Son idée est d’engager quelqu’un qui prenne le contrôle de sa vie. Pour faire comprendre sa logique, elle met en avant Bandersnatch, l’épisode interactif de Black Mirror proposé par Netflix en fin d’année dernière. Une idée qu’elle cherche à mettre en application pour un mois, mais qui se révélerait particulièrement lucrative pour l’heureux élu. L’offre, publiée sur le site de petites annonces britannique Bark, offre ainsi un salaire de 2 000 livres (2 280 euros) pour un travail d’un mois.

Attention, elle a tout de même une idée plutôt précise de ce qu’elle recherche, à savoir « un guide spirituel avec qui elle pourrait vraiment connecter ». Il faudra concrètement être disponible à la demande pour l’aider à prendre des décisions très variées, qui pourraient aller de décider avec qui elle doit aller à un rendez-vous Tinder ou comment dépenser son argent.

Si la recherche peut sembler surprenante, Kai Feller, le créateur du site Bark est surpris qu’une requête de ce genre n’ait jamais été publiée auparavant. « Avec la pres­sion impo­sée par la vie moderne, je suis étonné qu’une telle requête n’ait pas été publiée plus tôt. C’est un peu extrême, mais les gens engagent bien des conseillers finan­ciers, alors pourquoi pas quelqu’un pour gérer leur vie  ? »

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here