La source de cet article se trouve sur ce site

« Tel est pris… qui croyait voler en toute impunité. » Sur Facebook, les gendarmes de Dordogne ont ainsi détourné la citation de La Fontaine (« Tel est pris qui croyait prendre ») pour relayer l’histoire d’un vol de friteuse qui s’est mal terminé pour le malfaiteur. Celui-ci a été appréhendé par les forces de l’ordre. Ils ont résolu l’affaire peut-être la plus simple de leur carrière en suivant des traces d’huile jusqu’au domicile du voleur, relaye France Bleu Périgord.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 juillet. Une ou plusieurs personnes ont pénétré illégalement dans les locaux du club house du stade de Prigonrieux, en Dordogne. Sur place, ils volent un peu d’argent, mais aussi une plancha, des bouteilles d’alcool et une friteuse. C’est ce dernier objet qui va les conduire à leur perte, car il fuit.

Lire aussi Lot-et-Garonne : ils cambriolent une maison et libèrent un python de 1,30 m

Une piste suivie sur 7 kilomètres

Arrivés sur place au petit matin, les gendarmes constatent des traces au sol. « L’huile usagée contenue dans la friteuse s’est répandue le long du trajet, sur plusieurs kilomètres, entre le lieu des faits et le domicile du cambrioleur. Les gendarmes l’ont donc suivi… à la trace », s’amuse la gendarmerie de la Dordogne sur Facebook.

Lire aussi Indre : ivre, il s’échappe des urgences en volant l’ambulance

Les enquêteurs ont suivi cette piste improbable sur 7 kilomètres avant d’arriver au domicile du voleur. Une personne a été appréhendée. Elle a été condamnée à des travaux d’intérêt général et à restituer les objets volés, dont la fameuse friteuse. De quoi lui faire passer pour un temps l’envie de manger des frites…

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here