La source de cet article se trouve sur ce site

Vous rêvez de gagner 2 000 euros pour ne rien faire  ? Le poste idéal pourrait bien exister et il est en Suède. Comme repéré par Ouest-France, Simon Goldin et Jakob Senneby travaillent actuellement sur un projet baptisé Eternal Employment soit « emploi éternel » en français.

De quoi s’agit-il  ? Les deux artistes suédois proposent un poste rémunéré 2 060 euros par mois sans tâches précises à effectuer. Une seule contrainte, l’employé choisi par les artistes devra venir, tous les matins et tous les soirs, appuyer sur un bouton de la gare (actuellement en construction) de Korsvägen à Göteborg. Une fois ce bouton situé sous l’horloge actionné, des lampes fluorescentes seront là pour signaler aux voyageurs la présence de l’agent. Le soir, la personne recrutée par les artistes devra également les éteindre. Aucune qualification n’est requise pour cette offre alléchante. Les candidatures seront ouvertes à partir de 2025.

Lire aussi Plus de 60 % des Français s’ennuient au travail

Congés, augmentation et retraite

Et cette mission ne comporte aucune autre tâche. En effet, le descriptif précise que « le poste ne comporte aucune fonction ou responsabilité, tout ce que l’employé choisit de faire constitue son travail ». Concrètement, la personne choisie peut donc quitter la gare pendant la journée et faire ce qu’elle souhaite du moment qu’elle respecte l’impératif d’allumer et d’éteindre quotidiennement les lumières. Une contrainte toutefois, l’interdiction d’occuper un autre emploi rémunéré. Comme dans tout autre poste, l’employé bénéficiera de congés, d’une augmentation annuelle de salaire, d’une retraite et de la possibilité de démissionner.

Lire aussi Job de rêve : devenez libraire sur une île (presque) déserte

Avec cette expérience, les deux artistes entendent proposer une réflexion sur le monde du travail. Un projet qui remet en question « les notions de croissance, de productivité et de progrès qui sont au cœur de la modernité. Face à l’automatisation de masse et à l’intelligence artificielle, le risque est que nous devenions tous productivement superflus », décrivent-ils, cités par Ouest-France. Cette offre est rendue possible grâce au prix remporté en 2017 par Simon Goldin et Jakob Senneby. Ils avaient séduit le jury de l’Agence d’art public suédoise et l’Administration suédoise des transports avec leur idée décalée et innovante. Avec le lot de 7 millions de couronnes suédoises (soit 660 000 euros), ils pourront donc financer le salaire pendant… des dizaines d’années.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here