Un bébé phoque échoué sur une plage des Landes sauvé par des biologistes

La source de cet article se trouve sur ce site

Ce jeudi, l’Aquarium de Biarritz dans les Pyrénées-Atlantiques a reçu un appel de la police municipale d’Hossegor, dans les Landes, après la découverte d’un bébé phoque épuisé sur une des plages de la ville. Après concertation avec l’observatoire Pelagis, le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz, membre du réseau national d’échouages, a mobilisé deux biologistes afin de se rendre sur place et d’organiser le transport vers les locaux biarrots.

A son arrivée, la petite femelle de 2 ou 3 mois ne pesait que 16,9 kilos pour 101 cm alors qu’elle devrait en peser le double. « Sa fatigue et ses blessures sont inquiétantes » témoigne Hugo Dubois, un des soigneurs mobilisés sur cet accueil. « Nous n’allons pas le manipuler pour le moment afin qu’il se repose. »

Après une nuit de repos, le jeune phoque a effectivement repris des forces. Il réagit de manière vive à l’approche des soigneurs. « C’est bon signe, notre but est de le soigner, sans qu’il s’habitue trop à l’homme, pour ensuite le relâcher dans son milieu naturel » commente Xabi Indaburu, en désinfectant les plaies de l’animal.

De jeunes phoques surpris par les tempêtes et ballotés

Chaque année, à la même période, les jeunes phoques, séparés de leurs mères, doivent apprendre à se nourrir pour survivre. C’est à ce moment qu’ils sont surpris par les tempêtes hivernales et se retrouvent ballotés par la houle et les courants qui les amènent loin de leurs colonies. Lorsqu’ils sont à bout de force, ils viennent se reposer sur les plages avant de repartir. S’ils sont trop faibles ou blessés ils risquent de mourir d’épuisement et de dénutrition s’ils ne sont pas pris en charge par un centre de soins.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here