La source de cet article se trouve sur ce site

Hier c’était mon anniversaire. Vous en avez certainement rien à carrer mais du coup je me paye une gueule de bois dégueulasse aujourd’hui. Comme mes vêtements sentent la cigarette et la bière renversée et que j’ai le teint gris et que je suis pas bonne à autre chose qu’à bouffer du Doliprane, j’ai décidé de transformer ma souffrance en connaissance et d’enquêter sur ce qui se passait concrètement dans mon corps. Tout d’abord on parle de gueule de bois mais le phénomène physiologique que ça désigne s’appelle la veisalgie, ce qui est concrètement une intoxication alcoolique. Ouais c’est moche dit comme ça, mais pourquoi s’inflige ça ?

1. Ton organisme métabolise l’alcool ce qui le transforme en truc toxique

Bah oui c’est logique quand tu ingères des litres de pinard, ils ne restent pas tels quel dans l’intérieur de ton corps. En l’occurrence la métabolisation de l’alcool en fait un composé chimique toxique appelé l’acétaldéhyde.

2. La libération de molécules inflammatoires

L’alcool c’est un peu un coup lance-flamme dans ton estomac. Ça entraîne une inflammation des muqueuses qui cause ce qu’on appelle une « gastrite alcoolique ». Et c’est pour ça qu’on a mal au bide et envie de gerber après une cuite. C’était donc ça !

3. Un déséquilibre du taux de sucre dans le sang

La gueule de bois a le bon goût d’entraîner également une petite hypoglycémie chez ses pratiquants. Cela s’explique par une forte consommation d’alcool dans un bref délai qui ne laisse pas le temps à ton organisme de s’adapter à ces substances qui rentrent en trop grande quantité dans ton petit corps frêle.

4. Ton foie qui prend cher

Digérer de l’alcool ça demande pas mal de taff. Ton foie a beau être fortiche, c’est pas non plus un surhomme, il ne peut pas éliminer plus de 35 ml d’alcool par heure, soit un verre de vin. Sauf que comme tu as tendance à boire un peu plus d’un verre de vin par heure quand tu es sur ta lancée, ça bouchonne au portillon.

5. Ton cerveau galère a sécréter l’hormone antidiurétique

Tu as bien du le constater, les cuites ont une fâcheuse tendance à se percevoir dans ton urine qui prend alors une teinte dangereusement concentrée. C’est normal, ton cerveau est tout pété, tu pisses beaucoup plus que d’habitude et des trucs pas jolis jolis. En fait concrètement ton organisme gaspille l’eau qu’il contient pour éliminer l’alcool ce qui entraîne une déshydratation.

6. Une difficulté de concentration

Un des symptômes courant dans la GDB de fin de l’univers, c’est effectivement le fait d’avoir des capacités intellectuelles légèrement diminuées. La vigilance et la mémoire en prennent un coup, et c’est pour cette raison que BOIRE OU CONDUIRE IL FAUT VOMIR, ou un truc du genre.

7. La honte

C’est un sentiment assez fort mais qui caractérise très bien cet état de mal-être général quand tu essaies de te remémorer des épisodes de la soirée mais que tu te rends compte que tu te souviens de rien et que le spectacle n’a pas du être de la plus grande élégance.

8. La haine de la vie

Le virus de la haine s’immisce presque systématiquement dans ton organisme victime de gueule de bois. Haine de toi. Haine des autres. Haine du soleil. Haine des objets. Haine des murs. Département de l’Aisne.

9. Des copeaux et de la sciure qui traîne partout par terre bouh c’est dégueulasse

Mais c’est normal, c’est parce que tu es en gueule de bois HAHAHAHAHAHAHA VOUS L’AVEZ ?

Gueule de bois, éternelle souffrance du lendemain.

Sources : Science & Avenir , Wikipédia

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here