La source de cet article se trouve sur ce site

Le cerveau, c’est 100 milliards de neurones et pas loin de 10 millions de milliards de connexions (pour les plus gâtés d’entre nous). Quand on sait qu’on connait que 10% de ses capacités en 2019, ça fait peur. Du coup y a pas mal de trucs un peu curieux qui se passent dans notre tête, à notre insu ou pas, et la vérité on pourrait faire un film de SF pour tous ces syndromes.

1. L’hypermnésie

Ce phénomène est extrêmement rare et heureusement ; l’hypermésie c’est tout simplement le fait de disposer de la mémoire totale. Jill Price avait déclaré : « à chaque fois que j’entends une date, à la télévision ou ailleurs, je me projette automatiquement à ce jour-là et je me souviens où j’étais, ce que je faisais, quel jour de la semaine c’était ». Ça doit être bien bien chiant.

Source photo : Giphy

2. L’amnésie antérograde

Vous savez quel est le point commun entre Dory dans Nemo et Drew Barrymore dans Amour et Amnésie (chef d’oeuvre cinématographique de 2004) ? Elles souffrent toutes les deux d’amnésie antérograde, soit l’incapacité de créer de nouveaux souvenirs alors que ceux à long terme restent intacts. Cette amnésie résulte souvent d’un traumatisme crânien, ce qui explique pourquoi on se souviendra de nos cours de solfège mais pas qui on avait envie d’appeler au téléphone il y a 10 secondes.

3. Prosopagnosie

La prosopagnosie, c’est tout simplement l’incapacité à reconnaître le visage des autres. Concrètement, tu marches dans la rue un matin, tu croises David de la compta qui te salue allègrement et tu n’arrives pas à mettre le doigt sur qui est ce bougre. L’écrivain et neurologue Oliver Sacks a même un jour raconté l’histoire de cet homme qui a « pris sa femme pour un chapeau ».

Source photo : Giphy

4. Le syndrome de Korsakoff

Le syndrome de Korsakoff aka démence de Korsakoff est un trouble neurologique qui se caractérise par des oublis importants et occasionnels d’une grande partie des informations perçues par l’individu atteint. On parle de perte de mémoire à court terme ainsi que de désorientation spatio-temporelle. Le pire dans l’histoire, c’est que c’est une carence en vitamine B1 qui peut être à l’origine de ce trouble. Vous reprendrez bien un peu de riz complet ?

5. Le syndrome de la vie chargée

Eh non, ce n’est même pas une blague. Rien à voir avec le burn out qui lui, va déclencher une grosse fatigue tant physique que psychologique. Ce syndrome là est dû à un trop-plein d’informations dans le cerveau, responsable notamment d’une certaine confusion mentale et même de micro pertes de mémoire. Quand y en a plus, y en a encore.

Source photo : Giphy

6. Le délire d’illusion des sosies de Capgras

Pour rester dans le thème « l’enfer, c’est les autres », ce trouble psychiatrique se manifeste par le même trou noir sauf qu’ici, la personne atteinte devient alors persuadé que tout son entourage (famille, amis, collègues) a été remplacé par de parfaits sosies. Deux salles, deux ambiances.

7. La paramnésie

C’est le terme scientifique qu’on accorde à cette sensation de déjà-vu. Ça peut durer plusieurs secondes, vous en êtes convaincus, ça s’est déjà produit dans une autre vie mais désolée de vous décevoir les sorciers, c’est juste votre imagination débordante qui a déjà inventé de toutes pièces ce souvenir dans votre tête.

Source photo : Giphy

8. La maladie du mémoire

Rien à faire, tu as la deadline, ton plan surligné en 4 couleurs, tes témoignages, mais rien n’y fait même après une overdose de café, tu vis le syndrome de la page blanche ? Tu es peut-être atteint de procrastination aiguë. Je te conseille de consulter tes cours au plus vite.

Rien à voir avec le jeu avec les petites cartes de même couleur.

Sources : ScienceAlert, santé.lefigaro, Psychologies Mag.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here