Top 8 des explications derrière les clichés sur les habitants de chaque région

Le Meilleur de...

[TOPITRUC] Un masque de protection avec ta question préférée

Combien ?    à partir de 11.95 € Chez qui ?   Redbubble Il m'en faut (au moins) un ! Pourquoi c'est top ? Parce qu'un cadeau...

Quand Corynne Charby était mannequin par Nath-Didile

Avant de devenir celle que nous connaissons tous, Corynne Charby était mannequin et a beaucoup posé pour les magazines et les catalogues de ventes par...

SFERIES – LES BOULES AU MIEL DE PESSAH'

25 Mars 2020 , Rédigé par Rahel Publié dans #Pessah` בס"ד Une recette hyper simple qui ravieront petits et grands. Ingredients 6 oeufs 6 cs de farine de matsa zestes...

Cages à poules, tape-culs, tourniquets et jeux de plein air par Nath-Didile

Qu'est-ce qu'on était casse-cou quand on était petit ! Je ne sais pas vous mais moi j'adorais grimper dans la cage à poules de mon...

Les Mini-Star de la mode par Nath-Didile

Tout le monde se souvient des Mini-Star (sans "s" à la fin), ce groupe d'enfants qui interprétait des chansons dans les années 80 :...

Comme on vous le montrait avec les régions de France résumées en infographies, notre beau pays est peuplé de gens chauvins, qui défendent becs (pour ceux qui ont des becs) et ongles leurs terres natales, leurs villes et leurs régions. Si certaines de ces régions souffrent d’idées reçues et de clichés, plusieurs proviennent de trucs un peu vrais qui ont évolué comme des Pokémons pour devenir franchement abusés. On vous propose d’explorer ces clichés afin de comprendre pourquoi les gens gardent ces idées et les balancent à la gueule de leurs concitoyens dès qu’ils ne sont pas d’accord avec eux sur un sujet à la con.

1. Les normands sont indécis

L’expression « une réponse de normand » veut généralement dire une réponse à la con comme « je sais pas », « peut-être » ou « un petit verre de calva et on voit après ? » Mais alors pourquoi cette vision indécise et évasive des normands est-elle arrivée dans notre langage comme une vache dans leurs pâturages ? Eh bien cela pourrait venir d’une vieille loi normande qui autorisait quelqu’un à se rétracter dans les vingt-quatre heures après la signature d’un contrat, comme si le fait de signer n’avait pas vraiment de sens, du coup c’est resté et on dit des normands qu’ils sont indécis.

2. En Provence y’a que des cagoles

- Advertisement -

Cette image insultante de la femme du sud s’est répandue pendant un bon moment en France en devenant un cliché bien lourd. Bon alors déjà évidemment il n’y a pas que des cagoles en Provence, mais historiquement, le mot cagole vient de « cagoulo », un vieux tablier que portaient les ouvrières des usines marseillaises dont certaines devaient avoir recours à la prostitution pour combler un salaire peu élevé. On a donc récupéré le mot pour caractériser ces pauvres femmes jusqu’à devenir le cliché qu’on connait aujourd’hui et qui n’a plus rien à voir.

3. Dans le nord ils sont tous consanguins

Bon, celui-ci a la vie dure puisque de nombreux habitants du Nord reçoivent encore aujourd’hui ce genre d’insultes. Si on peut difficilement identifier la source du truc, on peut penser que cela vient de l’époque où la région produisait énormément de textile puisque plusieurs familles de Roubaix avaient décidé de s’unir entre elles afin de garder le monopole, perpétuant une lignée de mariage consanguins qui pourraient être à l’origine de cet horrible cliché.

4. Les parisiens font tout le temps la gueule

Ok, c’est quand même assez souvent vrai mais pourquoi ? Imaginez vivre dans une ville où tout ce que vous pouvez acheter vous coûte un bras, où votre loyer vous saigne, où il fait moche, y’a du monde tout le temps partout, vous êtes en retard constamment, les gens avec qui vous échangez ne sont pas plus heureux et aimables que vous, votre boulot vous prend trop de temps, vous ne pouvez jamais voir vos potes parce qu’ils habitent à une heure de vous et une odeur bien dégueu flotte dans les rues. Bref, imaginez vivre à Paris et répondez honnêtement, vous ne feriez pas la gueule aussi en vrai ?

5. Les champenois sont peu acceuillants

À l’époque ou la Champagne-Ardenne était encore une région, on disait beaucoup des champenois qu’ils étaient peu accueillants et plutôt froids. Si historiquement on ne peut pas vraiment statuer sur une vraie raison, on peut quand même dire qu’au niveau du théâtre, beaucoup de tournées nationales commençaient en Champagne parce que son public était réputé pour être le plus difficile de France. En gros si vous aviez un petit succès à Reims, vous alliez cartonner dans le reste de la France. La région était un peu le baromètre du public français qui réservait généralement un accueil de merde aux artistes.

6. Les auvergnats sont radins

Encore un bon gros cliché qu’on peut expliquer assez simplement puisqu’en gros il part des auvergnats qui étaient arrivés à Paris pour y trouver du travail, enchaînant les petits boulots ingrats et économisant sagement leurs payes. En achetant quelques bistrots parisiens et en se formant en communauté, après des années de travail les auvergnats ont commencé à faire des jaloux. Comme ils étaient très économes et qu’ils commençaient à gagner du fric, certaines personnes (des connards) les ont alors taxé de radins parce que la réussite c’est bien mais moins quand c’est chez les autres.

7. Les bretons sont tous alcooliques

Les bretons trainent avec eux un bon vieux cliché sur leur consommation d’alcool. Concrètement on peut s’entendre sur le fait que les bretons sont un peuple très festif, mais au niveau de la consommation d’alcool en France ils n’arrivent pas en premier. Ce qui peut avoir provoqué ce cliché c’est le fait que le nombre de bars par habitant est extrêmement élevé là-bas, mais cela ne va pas plus loin que ça en réalité. En dehors du fait qu’ils picolent tous en permanence bien évidemment.

8. Les Alsaciens sont tous allemands

Forcément, de par son histoire et sa proximité avec l’Allemagne, l’Alsace a hérité de pas mal de trucs de la France et du pays de la choucroute. Il faut dire que le cliché peut venir de ça mais également du langage alsacien aux sonorités proches de l’allemand. Ça et leurs putains de noms de villages que personne ne peut prononcer, même pas les voix de GPS. Après ça reste l’une des plus belles régions de France. Ou d’Allemagne. J’ai pas surveillé qui en avait la garde dernièrement.

Sourcetopito.com

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

TOP cette semaine

Plus & plus encore