La source de cet article se trouve sur ce site

On a beau en avoir sur tout le corps, on sait assez peu de choses sur nos grains de beauté. Mis à part que parfois y’a des poils qui poussent dessus et que d’autres fois, ça devient des cancers. Mais qui sont vraiment les grains de beauté ? Que nous cachent-ils ? Une enquête qui donne du grain de beauté à moudre.

1. Pourquoi on les appelle « grains de beauté » alors que parfois c’est carrément cheum ?

Tout simplement parce que c’est plus facile à prononcer que « nævus mélanocytaire ». Mais sinon, ouais on est tous d’accord pour dire que les grains de beauté en gros plan c’est vraiment un truc immonde pire que l’acné purulente. Bizarrement, noyés dans l’océan de la peau, les grains de beauté sont bien plus esthétiques.

Source photo : Giphy

2. A la base c’est quoi ?

A la base, ce sont des tâches qui se forment sur la peau. Mais concrètement, ce sont des erreurs de programmation de la peau au contact du soleil. Je vous explique : quand on bronze, notre peau produit de la mélanine qui constitue une protection naturelle contre les rayons du soleil. La mélanine est une substance de couleur noire qui absorbe donc ces rayons (c’est pour cette raison que notre peau devient plus foncée). Sauf que parfois, ça bug et les mélanocytes (les cellules qui pigmentent la peau) se concentrent tous sur une petite zone qui donne ainsi naissance au grain de beauté. En d’autres termes, ce sont des tumeurs bénignes qui peuvent parfois devenir malignes. Mais ça c’est comme au LOTO, on sait jamais ! YAY.

3. Pourquoi doit-on les surveiller de près ?

On n’est pas tous égaux face aux grains de beauté. Certains en ont plein, d’autres non, certains en ont des placés dans des endroits pourris, d’autres deviennent iconiques grâce à leur naevus (coucou Marilyn)… Quoi qu’il en soit il faut les surveiller parce qu’ils sont susceptibles de devenir des mélanomes dont l’aspect est dangereusement proche du grain de beauté classique. Pour cela, il est conseillé de consulter tous les deux ans (voire tous les ans pour les personnes qui comptent plus de 12 grains de beauté par cm²) un dermato.

4. Comment on reconnait un grain de beauté « mauvais » ?

Bonne nouvelle, s’il est conseillé de consulter régulièrement un dermato surtout quand on a une peau à risques (peau claire, forte exposition au soleil dans l’enfance), vous pouvez faire un diagnostic assez simple vous-même en suivant la méthode ABCDE :

  • A (comme « asymétrie ») : quand le grain de beauté n’est pas tout rond tout beau et qu’il s’étend sur un côté.
  • B (comme « bords irréguliers ») : il faut s’attarder pour cela aux contours des grains de beauté qui doivent être réguliers.
  • C (comme « couleur ») : le grain de beauté doit avoir une couleur homogène dans les tons marrons. Si ton grain de beauté est noir, bleu ou rouge ou les trois à la fois c’est qu’il faut regarder de plus près.
  • D (comme « diamètre ») : les grains de beauté sont généralement assez petits, on peut commencer à s’inquiéter quand leur diamètre dépasse les 6 mm.
  • E (comme « évolution ») : c’est le dernier mais le plus important, pour n’importe quel grain de beauté, il faut être attentif à leur évolution quelle qu’elle soit (épaisseur, forme ou couleur).

Pour l’auto-osculation je vous laisse avec cette vidéo qui m’a presque excité sexuellement d’excès de mignonnerie.

5. D’où viennent les grains de beauté ?

Figurez-vous qu’ils apparaissent durant les 20 à 30 premières années de notre vie, il est très rare d’en voir sur les bébés à la naissance. Leur apparition peut même s’accélérer lors de changements hormonaux comme les règles ou une grossesse. Si certains apparaissent génétiquement aux mêmes emplacements que ceux de nos parents, la plupart naissent uniquement à cause du soleil c’est pourquoi il faut en limiter l’exposition.

6. Est-ce que si je me gratte par erreur un grain de beauté je vais mourir d’un cancer là tout de suite ?

C’est notre hantise majeure. Quand on s’écorche un grain de beauté, on appelle le SAMU. Il faut savoir en réalité que ça ne représente aucun danger. Tu peux certes consulter un dermato pour t’assurer que tout va bien mais il faut surtout t’inquiéter si le grain de beauté saigne tout seul sans qu’on lui ait rien demandé. Là oui, ça sent mauvais, vas vite voir un dermato. Mais genre tout de suite. Ne finis pas ce top.

Source photo : Giphy

7. C’est quoi la différence entre un grain de beauté et une tâche de rousseur ?

Les tâches de rousseur apparaissent de la même manière que les grains de beauté au contact du soleil (et par héritage génétique), mais à la différence de ces derniers elles ne peuvent pas évoluer. Par ailleurs, les tâches de rousseur sont plates et ne forment aucun volume sur la peau.

8. Est-ce qu’on peut avoir des grains de beauté dans les yeux, la bouche ou le vagin ?

Eh bien oui. C’est plus rare mais dans la mesure où le grain de beauté est un peu comme un bug de la peau, il peut apparaître n’importe où (et parfois dans des endroits vraiment pas cool) et donc aussi dans les muqueuses, les yeux, ou même le cerveau.

9. Est-ce qu’ils servent à quelque chose ?

NON. A rien. Mais alors à rien du tout. Bien de la merde.

10. Est-ce que les animaux peuvent-en avoir ?

Si c’est moins courant, c’est tout à fait possible aussi. Mais il y a peu de chances que ces derniers se développent en mélanome, dans le doute vous pouvez toujours vous renseigner auprès de votre véto.

11. Est-ce qu’ils peuvent disparaître ?

Oui certaines peuvent disparaître naturellement mais c’est très rare, après on peut aussi en faire enlever chez le dermatologue. C’est pourquoi généralement, plus on vieillit, plus on trimbale de grains de beauté.

12. Est-ce qu’on a le droit de les épiler quand il y a des vieux poils dégueu qui poussent dessus ?

Déjà de base il faut savoir que les grains de beauté poilus, ça a beau être très moche (et je sais de quoi je parle, c’est une souffrance pour le reflet de mon miroir au quotidien) c’est pas dangereux. Reste à savoir si on peut le couper ou l’arracher ? Eh bien oui. Sans problème. Il faut juste prendre des précautions d’hygiène assez évidentes de façon à éviter la formation d’un bouton sous le grain de beauté ou d’une infection quelconque.

Ça vous en bouche un grain ?

Sources : RTS, Futura Science, Max Bird, Wikipédia, Syndicat dermato, Chose à savoir

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here