Top 12 des animaux qui ont été envoyés dans l’espace

Le Meilleur de...

[TOPITRUC] Un masque de protection avec ta question préférée

Combien ?    à partir de 11.95 € Chez qui ?   Redbubble Il m'en faut (au moins) un ! Pourquoi c'est top ? Parce qu'un cadeau...

Quand Corynne Charby était mannequin par Nath-Didile

Avant de devenir celle que nous connaissons tous, Corynne Charby était mannequin et a beaucoup posé pour les magazines et les catalogues de ventes par...

SFERIES – LES BOULES AU MIEL DE PESSAH'

25 Mars 2020 , Rédigé par Rahel Publié dans #Pessah` בס"ד Une recette hyper simple qui ravieront petits et grands. Ingredients 6 oeufs 6 cs de farine de matsa zestes...

Cages à poules, tape-culs, tourniquets et jeux de plein air par Nath-Didile

Qu'est-ce qu'on était casse-cou quand on était petit ! Je ne sais pas vous mais moi j'adorais grimper dans la cage à poules de mon...

Les Mini-Star de la mode par Nath-Didile

Tout le monde se souvient des Mini-Star (sans "s" à la fin), ce groupe d'enfants qui interprétait des chansons dans les années 80 :...

L’humain est un être courageux, aventurier, ambitieux et (parfois) intelligent. La preuve de cette ambition pourrait se définir par sa soif de connaissance et d’expérience comme la conquête spatiale où l’homme, une fois encore courageux, a déjà envoyé un paquet d’animaux dans l’espace avant de s’y rendre pour voir s’il ne craint rien, parce qu’on ne va pas se mentir, y’a plein de trucs horribles dans l’espace et il fallait bien faire de la recherche pour comprendre les trucs qu’on ignorait sur la vie en apesanteur. On va aujourd’hui parler de ces braves bête qu’on a utilisé un peu contre leur gré pour aller voir si ça donne pas trop la gerbe là-haut.

1. Les mouches drosophiles (1947)

En 1947, la première espèce animale a être envoyée dans l’espace est la mouche drosophile et c’est les États-Unis qui s’y collent. L’idée était de vérifier les effets d’une « exposition aux radiations en haute altitude » ce qui a été un franc succès puisque la capsule contenant les mouches est retombée sur Terre avec son petit parachute et les spécimens étaient toujours vivants. D’où l’expression « tomber comme des mouches » qui veut probablement donc dire « arriver à bon port sans encombre ».

2. Les macaques Rhésus (1949)

- Advertisement -

Le courageux macaque Albert II (courageux dans le sens où il n’a pas eu le choix mais qu’il l’a quand même fait) s’est envolé en 1949 après l’échec de la première tentative avec un autre singe nommé Albert (échec voulant ici dire mort). Le pauvre Albert II est également décédé après avoir atteint la distance de 134 kilomètres suite à un problème avec le parachute. Après lui, de nombreux autres singes ont été envoyés dans l’espace avec des équipements visant à surveiller leur rythme cardiaque et ce genre de choses.

3. Les souris (1950)

Vu que les singes ça ne fonctionnait pas super super, les Américains ont décidé d’envoyer une souris dans l’opération « Albert V » (les quatre premières étaient réalisées avec des singes à bord). La première souris de l’espace est donc morte en 1950 à cause d’un nouveau problème de parachute de la capsule après avoir atteint 137km de distance. Oui, parce que la raison des échecs c’était pas tant l’animal mais plutôt le gros con en charge du système de parachutage.

4. Les chiens (1951)

L’Union soviétique commençait un peu à se dire qu’elle aussi elle pourrait envoyer des animaux dans l’espace parce que sinon ça voulait dire que l’Amérique c’était mieux (ou qu’elle avait la plus grande en gros) et ça, c’est vraiment pas cool. Du coup, en 1951, on a envoyé deux chiens dans l’espace à bord d’une fusée R-1. L’opération a été un succès et les deux chiens ont survécu, devenant les deux premiers animaux d’une telle taille à survivre à leur vol dans l’espace. Il faudra attendre 1957 pour que la première chienne (Laika) entre en orbite à bord de Spoutnik 2 (dont elle ne reviendra d’ailleurs pas).

5. Les saïmiris (1958)

À partir de 1958 on a envoyé plusieurs spécimens de saïmiris (qu’on appelle également les « singes écureuils ») dont le premier était baptisé Gordo. Encore un foutu problème de parachute et la pauvre bête n’a pas survécu mais en 1959 on a enfin réussi à faire partir deux singes et surtout les faire revenir avec succès. L’un des deux animaux, Baker, a même vécu jusqu’en 1984 avec plein d’histoires à raconter mais personne pour le comprendre, ce qui est quand même franchement dommage.

6. Les lapins (1959)

Le premier lapin à voyager dans l’espace faisait partie d’une équipe super entraînée d’animaux composée de deux membres, un lapin et un chien. Cette opération russe devenant un succès, elle est celle qui a convaincu les Soviétiques qu’on pouvait envoyer un homme dans l’espace (Gagarine) et a donné naissance à l’expression « poser un lapin » qui veut dire « réussir quelque chose sans tuer de pauvre bête ».

7. Les grenouilles (1959)

Deux grenouilles et douze souris ont été l’équipage de l’opération « Jupiter AM-23 » qui n’a pas été un franc succès dans le sens où la capsule a explosé pendant le lancement. Un premier voyage pas forcément encourageant pour la famille des batraciens qui aura tout de même sa revanche quelques années plus tard.

8. Spoutnik 5, l’arche de Noé (1960)

Lorsque les Russes lancent en orbite Spoutnik 5, ses nombreux passagers sont des chiens (qui ont clairement volé la vedette aux autres animaux vu qu’on a fait des timbres à leur effigie), un lapin, des souris, une plante, des rats et de nombreuses mouches. L’opération est un franc succès puisque tout ce petit monde revient vivant après un voyage en orbite, ce qui est une première mondiale. Aujourd’hui, le nom « Spoutnik V » a été donné au vaccin russe contre le Covid, probablement pour essayer de surfer sur le succès de l’opération qui n’a strictement rien à voir.

9. Les cochons d’Inde (1961)

Le premier cochon d’Inde à voyager dans l’espace était russe et avait voyagé avec des grenouilles, des souris et un chien. Cette opération à bord de « Korabl-Sputnik 4 » a été un nouveau succès pour l’Union Soviétique qui avait quand même pas mal d’avance sur les États-Unis, ce qui avait le don de les énerver et de les pousser à continuer de tuer des singes.

10. Les chats (1961)

C’est la France qui avait envoyé un premier chat (ou plutôt la première chatte) dans l’espace en 1961. Le noble animal du nom de Felicette était devenu un emblème de la France car l’opération avait été un succès. Un deuxième chat moins chanceux avait été envoyé en 1963 dans une opération à l’atterrissage raté, provoquant la tourmente dans le milieu des académiciens scientifiques pour savoir si l’affirmation « les chats retombent toujours sur leurs pattes » était vraie.

11. Les tortues (1968)

Les tortues sont les grandes gagnantes de ce top puisque l’opération « Zond 6 » lancée par la Russie a non seulement été la première avec cette espèce à son bord mais également la première à entrer réellement dans l’espace et faire le tour de la lune. Le retour sur Terre a été mouvementé mais on a finalement retrouvé la capsule en pleine mer et malgré leur importante perte de poids, les animaux avaient survécu à leur voyage. Les tortues étant des animaux très modestes, on ne les a pas entendu se la raconter comme les chats ou les chiens qui posaient en photo dans les magazines.

12. Les poissons et les araignées (1973)

Dans les années 70, on commençait à avoir moins d’idées d’animaux qu’on pourrait faire crever avec nos expériences à la con, du coup on a décidé d’envoyer le premier poisson et les premières araignées en voyage, ce qui a donné cette magnifique image d’une toile d’araignée tissée dans l’espace.

Bon, il reste quelques animaux à citer comme les fourmis, les criquets, les escargots et tout un tas d’autres animaux super cools. Ceci étant dit, personne n’a pour le moment trouvé utile d’envoyer une girafe, ce qui pose pas mal de questions sur l’égalité inter-espèces.

Sources : Wikipedia, Royal Museum Greenwitch.

Sourcetopito.com

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

TOP cette semaine

Plus & plus encore