La source de cet article se trouve sur ce site

Peut-être que tu fais déjà du sport ou que tu te demandes si tu dois t’y remettre (la réponse est oui) ; dans ce cas tu t’intéresses sûrement à ce qu’il se passe dans ton organisme quand tu actives tes petits membres dans tous les sens. Ben il se passe plein de choses. Surprenant, hein ? Ton corps fait un peu comme certaines voitures : il se met en mode sport pour gérer au mieux les efforts et faire en sorte que tout roule. Voilà ce qui se produit concrètement.

Ce qui se passe pendant l’effort

1. Les poumons, le diaphragme et les muscles intercostaux s’activent pour éliminer le CO2 et apporter assez d’oxygène

Tes muscles ont besoin de dioxygène (entre autres), et là, comme ils vont bien se bouger le cul, ils sont très gourmands. L’appareil respiratoire se met donc en mode accéléré. Le volume d’air brassé passe d’environ 7L par minutes à 80 à 150L par minutes. Les capillaires pulmonaires se dilatent pour qu’il y ait plus de sang dans les poumons, comme ça il y a plus d’oxygène sur les cellules rouges. LISEZ JUSTE EN-DESSOUS SI VOUS VOULEZ SAVOIR CE QUI ARRIVE AUX PETITES CELLULES ROUGES TOUTES MIGNONNES.

Source photo : Giphy

2. Le débit cardiaque augmente

Il passe d’environ 70 battements par minutes à environ le double. Tout dépend bien sûr de la condition physique de la personne et de l’effort fourni, mais tu as l’idée. Le débit cardiaque, qui est le volume de sang pompé par le cœur, peut être multiplié par 8 pendant l’effort. Et tout ça, c’est plein de globules rouges qui vont aller apporter de l’oxygène aux muscles.

3. Les muscles se contractent

Ils arrivent à se contracter grâce au dioxygène qu’ils ont reçu des globules rouges, mais aussi grâce aux glucides et aux lipides qui lui servent de déjeuner. Les cellules des muscles font une sorte de combustion de ces éléments pour les transformer en énergie. C’est ce qu’on appelle la respiration cellulaire. Avec ce processus, les muscles ont l’énergie nécessaire pour se contracter. Magique. Enfin, physique/chimique.

4. L’organisme tape dans les réserves

Au début de l’exercice, il favorise plutôt les réserves de glycogène (le sucre) qui sont stockées dans le foie et les muscles, puis il vient taper dans les réserves lipidiques (la graisse). C’est généralement ce deuxième déstockage que tu recherches quand tu veux perdre ton gras du cul.

Source photo : Giphy

5. Les glandes sudoripares produisent de la sueur

La sueur s’évapore au contact de l’air et permet de réguler la température du corps pour éviter l’hyperthermie. C’est utile si tu veux éviter de mourir au bout de quelques foulées parce que ta température interne aura atteint les 45 degrés. Suer, c’est pas si mal. Mais comme tu peux perdre jusqu’à 3L d’eau par heure en transpiration, il faut absolument t’hydrater, sous peine de voir tes capacités physiques baisser, puis de te sentir très mal.

6. Le cerveau libère plein d’hormones et neurotransmetteurs cool

Grâce au flux sanguin qui a augmenté, le cerveau peut produire davantage de sérotonine, d’endorphine, de dopamine, d’adrénaline et de noradrénaline. L’adrénaline va aider le cœur à battre plus rapidement, et les autres vont réduire le stress, aider à poursuivre les efforts, et provoquer un sentiment d’euphorie et de bien-être. C’est ce qui fait que tu te sens bien après avoir fait ta séance.

7. Le nombre de cellules immunitaires augmente

Pendant l’activité sportive, il peut se multiplier par 10, puis il diminue rapidement une fois que le corps est au repos. Pendant une séance de sport, tu luttes donc plus efficacement contre certaines infections. Il y a aussi un effet bénéfique à long terme si tu pratiques régulièrement.

Source photo : Giphy

8. Ton organisme met le système digestif en veilleuse

Il privilégie les muscles qui font le plus d’effort pour l’activité sportive et envoie moins de sang à l’appareil digestif. Voilà pourquoi il vaut mieux ne pas faire de sport quand on est en pleine digestion.

Ce qui se passe à moyen/court terme

9. Ton cœur va devenir plus performant

Pour ça, il va changer physiquement, en devenant plus gros pour contenir plus de sang. La paroi de son ventricule gauche (celui qui pompe le sang chargé en dioxygène dans le corps) devient plus épaisse et puissante. Au final, ton cœur s’est donc adapté pour accueillir plus de sang et mieux le diffuser dans ton corps. Il a fait de la muscu, lui aussi. Autre conséquence : ta fréquence cardiaque au repos sera plus basse, puisqu’un cœur qui pompe mieux n’a pas besoin de pomper vite.

10. Tes muscles vont se modifier

Si tu fais de l’exercice régulièrement, les fibres lentes de tes muscles vont devenir plus grosses. La densité capillaire des muscles va aussi augmenter pour favoriser la diffusion de l’oxygène et des nutriments. Il y aura aussi davantage de myoglobine, qui, grâce au fer qu’elle contient, stocke le dioxygène. Le changement a lieu aussi au niveau cellulaire, puisque les mitochondries seront plus nombreuses et plus grosses. Elles participent à la respiration de la cellule. Tout un beau programme qu’on peut résumer ainsi : tes muscles vont devenir des champions pour se nourrir.

Source photo : Giphy

11. Ton organisme va stocker davantage et dépensera moins d’énergie

Il tapera un peu moins dans le stock de glucide, donc la fatigue pendant l’effort interviendra moins rapidement. Tu deviendras plus endurant. Tu iras courir un marathon et poster ta photo avec ta médaille en story. Tout le monde te détestera. Bravo.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here