La source de cet article se trouve sur ce site

C’est le syndrome Peter Parker. Un jour, un accident arrive – morsure d’araignée ou plongée dans une piscine vide – et, tout à coup, on devient quelqu’un d’autre, quelqu’un de plus fort, de plus intelligent, de plus proche des super héros. Ce n’est pas de la science fiction. Suite à un choc, il arrive que le cerveau développe des dispositions complètement dingues et surtout très inattendues.

1. Orlando Serrell, le mec a de la mémoire

Orlando Serrell jouait au base-ball avec son père quand une balle l’a frappé à la tête. Rien de grave, heureusement. Mais au bout de quelques jours, Serrell a commencé à se rendre compte d’un étrange super pouvoir qu’il avait développé : il se souvenait de tout. D’absolument tous les événements survenus depuis le choc depuis son déjeuner d’il y a 15 jours jusqu’au temps passé aux toilettes il y a un mois. Une hypermnésie qui peut aussi devenir handicapante.

2. Derek Amato et le piano

En 2007, Derek Amato, un jeune mec de Denver, tombe la tête la première dans une piscine vide. Bim. Ca fait mal. Après les examens de routine et un arrêt de travail pour soigner sa tête, Derek a commencé à se rendre compte que quelque chose avait changé en lui. Ce quelque chose, c’était qu’il était capable de jouer du piano comme un dieu sans jamais avoir pris le moindre cours. Amato voyait désormais des notes noires et blanches en permanence dans sa tête qui sonnaient sur un piano. Une folie.

3. Le mec devenu dessinateur suite à une attaque cardiaque

Ken Walters est un type qui a eu pas mal de chance dans son malheur. D’abord renversé par un camion en 1986 et condamné à évoluer en chaise électrique, il est frappé d’une crise cardiaque en 2005 qui atteint ses fonctions du langage et l’empêchent de communiquer avec le personnel de l’hôpital durant sa convalescence. Il se sert alors de petits papiers sur lesquels il écrit pour communiquer… Et se rend compte qu’il est devenu un dessinateur extrêmement talentueux, lui, l’ingénieur qui ne savait pas du tout dessiner. Peu après, il décide de faire de l’art sa vie et finit par se faire recruter par le studio EA pour designer des jeux vidéo.

4. Le pionnier de la photo qui doit tout à un accident de diligence

Eadweard Muybridge est né aux Etats-Unis, mais c’est en Angleterre qu’il a développé les techniques de capture d’image qui le rendront célèbres, le conduisant même à être l’inventeur de la toute première séquence en images animées. Avant cela, Muybridge évoluait bien loin de l’ingénierie. En 1860, un accident de diligence le plonge dans le coma pendant quelques jours. A son réveil, plus aucun sens ne répond pendant trois mois : ni vue, ni ouïe, ni goût, ni odorat… A l’issue de ces trois mois, il se rend en Angleterre et devient photographe. Comme si le talent lui avait été prodigué par l’accident.

5. Jim Carollo, le génie des maths

A 14 ans, Jim Carollo n’était pas à proprement parler un élève brillant ni spécialement en avance sur ses camarades en mathématiques lorsque la voiture dans laquelle ses parents le transportaient a percuté une autre voiture. Jim s’est retrouvé plusieurs jours dans le coma en état critique avec un pronostic vital engagé. Mais il s’en est tiré. Et à son réveil, son cerveau ne fonctionnait plus comme avant : dès son retour à l’école, il a accumulé les meilleures notes dans tous les contrôles de maths et de géométrie, sans jamais réviser ni apprendre les leçons. Carollo a notamment développé une hypermnésie au sujet des nombres et est capable de retenir n’importe quelle série de chiffres rien qu’en l’observant.

6. Lachlan Connors, multi-instrumentiste par accident

Lachlan Connors était un jeune homme du genre sportif et pas trop porté sur les choses de l’art. Son truc à lui, c’était la crosse, un genre de base-ball / basket-ball / football populaire au Canada. Après s’être pris plusieurs coups sur la tronches en jouant, Connors a commencé à connaître des crises hallucinatoires et des épisodes épileptiques. Obligé de cesser son activité sportive, Connors a eu le plaisir de voir ces épisodes baisser en intensité et jusqu’à disparaître. Et par hasard, un jour, il s’est rendu compte au contact d’un clavier qu’il savait jouer du piano, et plutôt très bien, même – il n’avait jamais joué de piano. Et puis de la guitare aussi, et de la mandoline et de l’harmonica et de la cornemuse. Comme ça, sans effort.

7. Sabine et les grands chiffres

En 1910, une jeune fille française du nom de Sabine tombe malade de la typhoïde. Mal soignée, elle perd l’usage de la parole et de la vue et son cerveau encore infantile cesse de croître. Pour les médecins, pas de doute, Sabine est partie pour devenir l’idiote du village. Ils n’ont pas tort : Sabine ne réussira jamais à considérer la vie avec la complexité offerte par un cerveau d’adulte. Mais elle retrouve l’usage de la parole et, surtout, développe la capacité hors norme de réaliser des calculs d’une immense complexité avec des grands chiffres. Une sorte de singe savant qui aurait fait des dégâts aux Chiffres et aux Lettres.

8. Ric Owens, commotions cérébrales pour une nouvelle vie

Ric Owens était un un chef connu et reconnu lorsqu’un petit accident survenu sur l’autoroute a changé sa vie. Sur le moment, Owens n’a pas senti de séquelles. Ce n’est qu’au cours des semaines et des mois qui ont suivi qu’Owens a commencé à subir des migraines et des altérations du langage. Diagnostiqué avec un syndrome post-commotion cérébrale, il s’est surtout rendu compte que la cuisine ne l’intéressait absolument plus, au contraire de la géométrie dans l’espace. Et il a donc changé de métier.

9. Ben McMahon, China boy

Jeune étudiant à Melbourne, Ben McMahon apprenait des rudiments de chinois en classe. En 2015, sa voiture est percutée par un camion et McMahon transféré d’urgence à l’hôpital. Il est dans le coma et y restera une semaine. A son réveil, personne ne le comprend quand il parle. A part une infirmière chinoise.

McMahon parle désormais couramment mandarin, bien mieux qu’anglais. Et il a dû déménager en Chine pour retrouver une vie normale;

10. Vincent Lambert, capable de devenir le centre d’un débat de 15 ans suite à un accident de voiture

En voilà, un super pouvoir !

Vas-y donne moi une tatane sur le crâne, moi aussi je veux devenir bilingue en japonais.

Sources : Listverse, Pour la science, Vice

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here