Top 10 des films à petit budget qui ont lancé une franchise, le succès inattendu

Le Meilleur de...

[TOPITRUC] Un masque de protection avec ta question préférée

Combien ?    à partir de 11.95 € Chez qui ?   Redbubble Il m'en faut (au moins) un ! Pourquoi c'est top ? Parce qu'un cadeau...

Quand Corynne Charby était mannequin par Nath-Didile

Avant de devenir celle que nous connaissons tous, Corynne Charby était mannequin et a beaucoup posé pour les magazines et les catalogues de ventes par...

SFERIES – LES BOULES AU MIEL DE PESSAH'

25 Mars 2020 , Rédigé par Rahel Publié dans #Pessah` בס"ד Une recette hyper simple qui ravieront petits et grands. Ingredients 6 oeufs 6 cs de farine de matsa zestes...

Cages à poules, tape-culs, tourniquets et jeux de plein air par Nath-Didile

Qu'est-ce qu'on était casse-cou quand on était petit ! Je ne sais pas vous mais moi j'adorais grimper dans la cage à poules de mon...

Les Mini-Star de la mode par Nath-Didile

Tout le monde se souvient des Mini-Star (sans "s" à la fin), ce groupe d'enfants qui interprétait des chansons dans les années 80 :...

Certains films ont échoué à lancer une franchise et d’autres ont réussi en créant les franchises qui ont rapporté le plus d’argent, bref c’est un peu la roulette. C’est là dessus qu’on va s’attarder aujourd’hui en parlant de films à tout petit budget qui ont tellement bien marché qu’ils sont devenus des franchises à succès, et c’était pas forcément gagné.

1. Halloween : la nuit des masques (1978)

Si aujourd’hui le tueur au masque de hockey est l’un des plus célèbres de l’histoire du cinéma, le tout premier film n’était à la base qu’un slasher à tout petit budget. C’est le génie de John Carpenter qui a réussi à transformer ce film à 300 000$ en 70 millions de recettes et en une franchise colossale (une bonne dizaine de films). Drôle quand on sait que le réalisateur était payé 10 000$ pour écrire, réaliser et faire la musique du film composée en à peine trois jours.

- Advertisement -

2. Terminator (1984)

Avant de devenir l’immense franchise aux films inégaux qu’on connait, Terminator c’était surtout un film à 6 millions de dollars tourné complètement à l’arrache. James Cameron a réalisé la plupart des scènes de nuit parce que les permis de tournages étaient moins chers et plusieurs passages du film n’étaient pas tournés légalement. La police est même venue lors de la réalisation de la dernière scène et la productrice leur a fait croire qu’il s’agissait d’un film étudiant pour qu’on les laisse tourner vu qu’ils n’avaient pas les autorisations. Au final le film est devenu un immense succès qui a rapporté 100 millions au box-office et lancé une franchise culte ainsi que la carrière de Cameron.

3. Evil Dead (1981)

Le film qui a lancé la carrière de Sam Raimi ainsi que le principe des films d’horreurs qui se passent dans une cabane dans les bois (c’est un genre, c’est même le titre d’un film du genre) a été un sacré succès pour un projet si petit. Budget minuscule, tournage express et pourtant la réussite a été au rendez-vous. Résultat : deux suites, une série et un remake pour une saga culte pour un paquet de fans.

4. Rocky (1976)

Le budget du tout premier Rocky s’élève à 1 million de dollars, ce que le studio a donné à Stallone pour faire son film en divisant par deux le budget initial. Le plus beau combat du film n’est pas à l’image mais bien la determination dont a fait preuve Stallone pour réaliser le film qui lui tenait à coeur et qu’il avait lui même écrit. Au final le film a été un immense succès, a lancé une franchise culte et a gagné 3 oscars dont celui du meilleur film devant Les hommes du président et Taxi Driver.

5. Mad Max (1979)

Si on compare les budgets de Mad Max 1 (350 000$) et celui du dernier volet Fury Road (150 millions) on peut se dire qu’il y a une grosse différence. Même si on parle de deux époques différentes, le premier ne représente probablement même pas le budget bouffe sur le tournage du deuxième. Le film de George Miller se passe dans un désert post-apocalyptique parce que les permis pour filmer dans les rues étaient trop chers, et beaucoup de figurants étaient payés en bière après la journée de tournage. Autant vous le dire c’était un peu la surprise quand le film a cartonné et a lancé une immense franchise.

6. James Bond contre Dr No (1962)

Inutile de vous présenter James Bond dont « Dr No » n’est pas la première adaptation (un précédent Casino Royale avait été réalisé) mais il a littéralement lancé la franchise avec Sean Connery. Le film a coûté 1 million de dollars qui a été complètement utilisé jusqu’au dernier centime, au point que le réalisateur n’a même pas été en mesure de payer pour refaire le générique du film après avoir réalisé qu’il y manquait un nom. Dites vous à titre de comparaison que Mourir peut attendre a coûté 300 millions, même pas la paye de Daniel Craig.

7. Clerks (1994)

Le cas de Clerks est vraiment intéressant, d’une part il a lancé la carrière de Kevin Smith mais il a également créé le « View askewniverse ». Parce que Clerks ne se contente pas d’une suite, il est relié à plusieurs films du cinéaste : Jay et Silent Bob contre-attaquent, Chasing Amy, Mallrats et même Dogma. Mais à la base c’était surtout un film indépendant tourné très à l’arrache dans une épicerie avec des dialogues drôles et des idées originales, le tout filmé avec un budget ridicule.

8. Saw (2004)

Un budget de 1,2 million de dollars, dix-huit jours de tournages, un huis-clos avec relativement très peu d’action et hop : un IMMENSE succès. Déjà le film a rapporté plus de 100 millions de dollars mais a également lancé une franchise interminable : sept volets et deux spin-off. Difficile de trouver autant de qualités à chaque films mais le premier était assez original et le succès relativement inattendu.

9. Freddy : les griffes de la nuit (1984)

Le premier volet des « aventures » de Freddy a marqué les spectateurs au point de devenir un film culte tout en précipitant son principal antagoniste comme l’un des plus marquants du genre. Aujourd’hui Freddy cumule un sacré nombre de suites et spin-off (pas toujours incroyables) et à l’époque de sa sortie il avait rapporté 25,5 millions de dollars pour un budget de 1,8 million, ce qui reste une excellente performance pour un film du genre.

10. Highlander (1986)

Bon c’est une petite exception que ce film, ou plutôt un cas d’école. En gros Highlander était bien un film a « petit » budget et il a bien lancé une franchise puisqu’il y a eu six films et même une série tv. Seulement voilà, le premier film a été une catastrophe au box-office. Le pire c’est que les suites n’ont pas forcément été mieux accueillies par la critique, mais on a quand même continué de faire des films sur l’univers en plus de la série qui était tournée en parallèle. Pourquoi on a continué à tourner ce truc alors que ça ne marchait pas ? Aucune idée.

Sourcetopito.com

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

TOP cette semaine

L'Astuce Inconnue Pour Déboucher une Canalisation Avec un Tuyau d'Arrosage.

Ça marche aussi bien pour un lavabo, un évier ou les WC ainsi que certaines douches et baignoires.C'est tout simple, il suffit d'enfoncer le...

10 Plantes Qui Absorbent l'Humidité Naturellement Dans Toute la Maison.

Car oui ! Certaines plantes sont très efficaces pour lutter contre l'humidité car elle l'absorbe.Et c'est totalement naturel.Mieux ! C'est bien plus pratique et...

Top 30 des meilleurs memes de Trakenar, à chialer de rire

Parmi les excellents comptes de memes qu’on suit et qu’on vous partage régulièrement, il y a Trakenar qu’on aime beaucoup ici à la rédac....

Belgique : deux hippopotames ont attrapé le coronavirus

Ce serait une première mondiale pour cette espèce, aucun autre...

Combien de Pâtes Par Personne ? L'Astuce Pour Bien les Doser SANS Balance.

Aujourd'hui, on va voir ensemble comment bien doser les pâtes sans balance.Parce que je ne sais pas vous...Heureusement, un copain cuistot m'a donné ses...

Alpina rend hommage à son mouvement « Bumper »

Fondée en 1883, Alpina est une manufacture tournée vers l’avenir mais qui, ponctuellement, s’autorise une incursion au cœur de son patrimoine. Avec près de...

Plus & plus encore