La source de cet article se trouve sur ce site

Astérix, le devin ? Alors que l’épidémie de coronavirus, venue de Chine, inquiète le monde en ce début d’année 2020, le plus célèbre des Gaulois s’y est déjà frotté en 2017. Dans l’album Astérix et la Transitalique, de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, Astérix et Obélix prennent part à une course de chars organisée par un sénateur de César à travers l’Italie, et affrontent un mystérieux pilote masqué, le « champion aux MCDLXII victoires » encore invaincu, un certain… Coronavirus !

Acclamé par la foule sur son chemin – qui scande « Coronavirus ! Coronavirus ! » –, ce redoutable pilote, caricature d’Alain Prost, donne du fil à retordre aux deux héros gaulois. D’autant que César a donné ordre à ses sbires de saboter la course des autres participants pour que ce soit un Romain qui l’emporte.

Si d’habitude c’est plutôt du côté des Simpson que l’on trouve ces prédictions troublantes, c’est bien le héros créé par René Goscinny et Albert Uderzo qui a vu juste cette fois-ci. Même si la présence du coronavirus en 2017 dans une bande dessinée n’est pas si surprenante, ce mot ne désignant en réalité qu’une forme de virus. L’épidémie de Sras, également partie de Chine en 2003, était aussi un coronavirus. Celle de 2020, partie de Wuhan, n’a pas encore de nom, mais peut être désignée par 2019-nCoV. À la fin d’Astérix et la Transitalique en tout cas, ce n’est pas Coronavirus qui gagne. Peut-être est-ce là que se trouve la vraie prédiction de cet album…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here