La source de cet article se trouve sur ce site

C’est une histoire ubuesque, dont on ne sait pas s’il faut rire ou pleurer. Pettoncourt est une petite commune d’environ 300 habitants, au nord-est de Nancy. Quand les cloches y sonnent,  à 6 h 40, 12 h 10 et 19 h 10, la connexion internet des habitants disparaît, pointe RTL.

La commune fait partie de ces communes oubliées de la transition numérique. Une zone blanche. Les habitants possèdent tout de même un réseau iInternet, fourni par Ozone, une filiale de SFR qui fournit une connexion à travers la technologie WiMax, un Wifi qui fonctionne avec les ondes radio. Mais ça, c’est en théorie. En effet, le relais mis en place par Ozone est fixé sur le clocher de l’église. Conséquence ? Quand les cloches sonnent, tout s’arrête. La raison ? Personne ne le sait sur place. Résonnement, surcharge d’électricité… « En milieu rural, on s’arrange de pas grand-chose… Mais quand même… » lâche désabusée Marie-Claude Tosi, la maire de la commune.

Lire aussi Alsace : les cloches de Jettingen pourront continuer à sonner

Pas de connexion durant les élections européennes

C’est durant les élections européennes que le dossier a pris une ampleur nouvelle. La commune a en effet été tout simplement privée de connexion pendant trois semaines. « Ça été très pénible, car c’est tombé durant les élections européennes. À l’heure de la dématérialisation, c’était très embêtant. Il a fallu que les employés de la mairie utilisent leur téléphone [en partage de connexion ou pour faire les démarches sur le téléphone, NDLR] », poursuit l’élue au micro de RTL.

Lire aussi Églises : pourquoi les cloches ne sonnent-elles plus ?

Christophe Valdeyron, le directeur général d’Ozone, affirme désormais que les problèmes sont réglés et le relais aurait été déplacé du clocher. La commune de son côté a opté pour un accès à Internet en 4G via Bouygues. Une situation temporaire puisque la commune devrait être raccordée à la fibre à l’horizon 2019. Enfin. Le cas échéant, les habitants auraient pu faire comme ceux d’Équemauville, qui avaient coupé l’électricité du clocher.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here