La source de cet article se trouve sur ce site

Le Monopoly fait partie des jeux de société les plus populaires au monde. Commercialisé depuis 1935, il se décline désormais dans plus d’une centaine de pays et dans une trentaine de langues. Pour la seule France, on trouve ainsi des éditions régionales mais aussi thématiques (France viticole, D-Day, Bretagne…) La Corse n’y échappe bien sûr pas. Mais l’édition de l’île de Beauté vient d’avoir le droit à un relooking qui ne plaît pas à tout le monde, souligne Le Parisien.

Le problème ? La valeur attribuée aux différentes villes. Par exemple, la ville de Corte, hérite de la première place du plateau de jeu, celle qui a le moins de valeur. Une honte pour certains habitants. « Les concepteurs ont fait n’importe quoi ! Pourquoi Corte a été placée en tout début de parcours dans la position de la ville la moins chère ? On parle quand même de la capitale historique de la Corse… » explique ainsi un internaute. Si proche et si lointaine à la fois, c’est la ville de Saint-Florent qui occupe la case la plus chère du plateau de jeu avec 400 millions d’euros. Une place enviée que certains auraient préféré attribuer à Porto-Vecchio. Les malheureux pourront toujours se rabattre sur l’édition destinée aux tricheurs.

Lire aussi Un escroc paie six millions d’euros de bijoux en billets de Monopoly

Une valeur qui évolue dans le temps

À noter que ces disputes concernant les valeurs figurées sur le plateau de jeu ne sont pas nouvelles. En 2015, une étude publiée par le Journal du Net, pointait les évolutions des quartiers parisiens. Si la rue de la Paix, case la plus chère du jeu maintenait son standing, les Champs-Élysées avaient en revanche été dépassés par l’avenue de Breteuil. Une évolution qui reflète aussi le poids des années alors que la déclinaison française du jeu est sortie pour la première fois en 1948.

À noter que dans la dernière édition France, la Corse était située à la 15e place avec un prix de 220 millions d’euros à égalité avec La Réunion. C’est la tour Eiffel qui occupait la première place avec 400 millions d’euros. Une honte sans aucun doute.

Lire aussi Pourquoi les jeux de société résistent face aux consoles

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here