La source de cet article se trouve sur ce site

Connaissez-vous le drapeau de votre département  ? Si les emblèmes régionaux, comme ceux de la Bretagne ou de la Corse, bénéficient parfois d’une visibilité importante, ce n’est pas forcément le cas pour leurs équivalents locaux. Mais la Coupe de France des drapeaux départementaux, un événement informel organisé par la Société française de vexillologie (SFV), vient d’y remédier en partie, explique Ouest-France.

L’idée est relativement simple. 106 drapeaux sur la ligne de départ d’une compétition lancée le 16 février dernier. Après une phase de qualification initiale, 64 d’entre eux ont été retenus pour un tableau final à élimination directe. De quoi permettre de véritables oppositions de style entre Paris et la Corrèze ou encore l’Ariège contre les Yvelines. Les demi-finales ont opposé le Finistère à Saint-Pierre-et-Miquelon et le Haut-Rhin au Doubs. En finale, c’est le Finistère, qui s’est imposé face aux Alsaciens (52-48). À chaque fois, ce sont les internautes qui ont pu voter, pour choisir leur favori.

La vexillologie, une discipline méconnue

Signe que l’expérience a plu localement, Nathalie Sarrabezolles, la présidente du conseil départemental du Finistère, s’est fendue d’un tweet pour savourer la victoire de ses ouailles. Il y a quelques jours, elle incitait aussi ses abonnés à voter. Un soutien qui aura sans aucun doute pesé lourd dans la balance.

La présidente du conseil départemental du Haut-Rhin, Brigitte Klinkert, interrogée par France Bleu Alsace, a vu l’aspect positif de cette compétition qui « montre que nos concitoyens sont attachés à leurs territoires et leur symbole ».

Elle a sans doute aussi permis à certains de découvrir le drapeau de leur département, ou de faire leurs premiers pas dans la vexillologie, l’étude des drapeaux et des pavillons. Il s’agissait là de l’objectif des organisateurs qui voulaient « mettre en valeur les drapeaux (sans logo) et faire connaître la vexillologie ». Paradoxalement, le drapeau finistérien est ce que l’on nomme un drapeau « armorié ». Il s’agit en fait du blason départemental agrémenté d’un logo. Au mois d’octobre prochain, une autre compétition sera organisée. Elle mettra cette fois aux prises les drapeaux des régions.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here