La source de cet article se trouve sur ce site

Presque quatre heures de retard à cause d’insectes en colère. Les passagers d’un vol de la compagnie Air India – qui devait relier Kolkata à Agartala – ont dû patienter plusieurs heures dans leur avion car ce dernier était attaqué… par des abeilles. Les faits se sont déroulés dimanche 15 septembre très peu de temps avant le décollage, rapporte le Daily Mail. L’appareil, qui venait d’embarquer ses 136 passagers et membres d’équipage, s’apprêtait à rejoindre les airs avant qu’un essaim d’abeilles en décide autrement. Par centaines, elles se sont posées sur la vitre du cockpit, pour une raison inconnue.

Des camions de pompiers pour « arroser les abeilles »

Selon le quotidien britannique, l’équipe au sol a rapidement tenté de déloger les abeilles, sans succès, car la manœuvre les a énervées d’autant plus, et l’équipage au sol a été attaqué. Le déclenchement des essuie-glaces du cockpit, utilisés dans un second temps, s’est également révélé infructueux et ce n’est qu’en faisant appel aux pompiers que les abeilles ont pu être délogées. Cité par le Daily Mail, un responsable de l’aéroport explique que des camions ont été déployés « afin d’arroser les abeilles » et que ces dernières ont pu être éloignées « après presque une heure d’opération ». Trois heures et demie après l’heure prévue, l’avion de la compagnie Air India a enfin pu décoller. Des problèmes techniques survenus avant l’attaque des abeilles avaient déjà retardé son décollage.

Lire aussi Delta Air Lines : un vol à 42 millions… de points de fidélité

Le porte-parole d’Air India a expliqué au Telegraph qu’il avait été décidé que l’avion ne décollerait pas afin d’éviter tout contact entre les abeilles et l’appareil. Selon lui, ces dernières auraient pu « causer des dommages à l’avion et blesser les passagers » en s’introduisant dans les moteurs. Des vérifications menées sur l’appareil ont montré qu’aucun dommage n’avait été causé ni à l’intérieur ni à l’extérieur de l’appareil. Les abeilles volent en essaim lorsqu’une reine, accompagnée de ses ouvrières, doit quitter une colonie déjà existante pour trouver un nouvel habitat.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here