Covid-19 : il faut sauver le soldat dégustateur

Best of the BEST!

Coronavirus : 15 Astuces Pour Faire Ses Courses SANS Risque.

Avec le confinement, le seul moment risqué, c'est le moment où on va faire les courses ! C'est le seul moment où on est en...

6 Astuces Efficaces Pour Se Débarrasser Des MOUCHES Dans le Poulailler.

J'adore mes poules. Et en avoir à la maison est une vraie richesse. Par contre, en été, c'est loin d'être de tout repos ! Pourquoi ?...

Comment Savoir Quel Insecte M'a Piqué ? Le Guide Facile en Photos.

Vous vous êtes fait piqué par un insecte ? Mais vous ne savez pas par quelle bestiole exactement ? C'est vrai que ce n'est pas évident...

Vinaigre Blanc, Vinaigre d'Alcool, Vinaigre Ménager : Quelle Est La Différence ?

Ah, le vinaigre blanc… La liste de ses utilisations miracle n’en finit pas ! Un produit magique qui peut nettoyer, détartrer, détacher, désinfecter, désodoriser… Et en...

[TOPITRUC] Un masque de protection avec ta question préférée

Combien ?    à partir de 11.95 € Chez qui ?   Redbubble Il m'en faut (au moins) un ! Pourquoi c'est top ? Parce qu'un cadeau...
- Advertisement -

L‘univers du vin est en émoi ! Conséquence du Covid-19, l’hyposmie (perte partielle de l’odorat), l’anosmie (perte totale) et l’agueusie, impossibilité de percevoir les saveurs (sucre, sel, acidité, amertume ou umami), guettent le dégustateur. Hugo* est étudiant au sein de l’ISVV (Institut des sciences de la vigne et du vin), antenne de recherche et de formation rattachée à l’université de Bordeaux, qui forme les futurs œnologues. Contaminé, il a été atteint d’hyposmie : « Les goûts et les odeurs sont devenus fades, très vite et très brutalement, explique-t-il, l’olfaction c’est mon outil de travail… je ne sentais plus rien. » Une « hantise » pour ce jeune homme qui aspire à devenir œnologue. Un métier dans lequel, comme pour les sommeliers ou les nez de la parfumerie, les sens olfactifs et gustatifs sont fondamentaux.

Selon une étude réalisée en 2017 par le CNRS Défi Sens sous la houlette de Moustafa Bensafi, directeur de recherche au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, 9 % des Français, soit près d’un sur dix, souffrent de désagréments olfactifs, un sens négligé au profit de ceux jugés plus « nobles » tels que la vision ou l’audition. Avec l’apparition du virus, ces pathologies ont explosé, que la maladie se développe sous forme grave, légère ou modérée. En effet, et d’après une seconde étude menée en octobre dernier par les professeurs Jérôme Lechien, ORL à l’hôpital Foch (Suresnes, Hauts-de-Seine), et Sven Saussez, ORL à Epicura et chercheur à l’université de Mons (Belgique), 86 % des patients infectés présentent des troubles de l’odorat (la plupart ne sentent plus rien) et 88 % des troubles de goût.

À LIRE AUSSIDemorand – Le « Covid long », bombe à retardement ?

Un kit de rééducation mis au point par l’ISVV

Parmi eux, 44 % vont récupérer leur odorat et leur goût dans un délai court de 15 jours. Soit totalement, soit avec une perception parfois faussée, appelée dysgueusie (quand il s’agit du goût) ou parosmie (concernant l’olfaction). Mais pour certains, la récupération – si elle advient – peut être plus lente. Avec ces symptômes, comment imaginer se former et voir se dessiner un avenir sereinement pour les étudiants, inquiets, mais également pour tous les techniciens du vin ? « À l’ISVV, nous avons fait appel à des docteurs en neurosciences travaillant au sein de l’université et nous avons imaginé un kit de rééducation en premier lieu pour les étudiants afin qu’ils rééduquent leurs sens, altérés du fait du Covid-19 », explique Laurence Geny-Denis, directrice adjointe de l’établissement et en charge des formations.

« Suite au virus, de nombreux étudiants ont présenté des troubles. Très préoccupés quant à leur apprentissage, ils nous ont alertés et nous avons donc fait le nécessaire pour prendre en compte ces désagréments dans les enseignements comme les TP et les aider à récupérer toutes leurs facultés sensorielles », ajoute Laurence Geny-Denis. Et sur quels travaux l’ISVV s’est-il appuyé ? « Nous nous sommes basés sur de nombreuses études, d’une part menées au sein même de l’université car nous travaillons sur la problématique depuis des années et, d’autre part, sur les littératures scientifiques au niveau national et international que nous avons compilées », enchérit la directrice adjointe de l’ISVV, qui assure également travailler en collaboration avec une équipe médicale composée d’ORL bordelais qui analysent et évaluent les progrès des étudiants touchés par la maladie. « Le protocole étant basé sur trois mois d’observation, il est évidemment trop tôt pour en tirer une quelconque conclusion et les réponses seront de toute évidence variables selon les patients », complète Laurence Geny-Denis.

« Comme un sportif, c’est un entraînement quotidien »

Mis au point en décembre dernier pour les étudiants, le kit se destine néanmoins à tous les professionnels qui utilisent leur nez comme instrument de travail au quotidien et qui souffrent d’anosmie ou autres, liés ou pas au Covid-19. « Le but est que tout le monde puisse s’approprier le protocole », indique l’ISVV, qui le fournit sur son site Internet en accès libre avec des fiches explicatives.

Concrètement, l’ISVV délivre un set à l’étudiant. Ce dernier est composé d’huiles essentielles de la famille des fleurs, des fruits, des épices et des herbes aromatiques, ainsi que des stylos olfactifs et des diffuseurs électriques d’odeurs. Il comprend également un livret qui détaille les exercices à pratiquer. « Nous parlons d’une vraie rééducation des sens. Comme un sportif, c’est un entraînement quotidien qui est demandé aux élèves », insiste Laurence Geny-Denis.

À LIRE AUSSILes nouveaux visages du Covid-19

Le premier exercice est lié à l’imagerie mentale olfactive et se destine aux personnes qui constatent une perte ou une diminution de leur acuité olfactive. Le but est alors de mobiliser la capacité à imaginer les odeurs en l’absence de la source odorante comme une hallucination olfactive sur commande. D’après les études réalisées lors de cette pratique, l’activité du cortex olfactif est proche de celle mesurée lorsque l’on sent réellement l’odorant correspondant. Le second est une exposition répétée à des huiles essentielles, un exercice dont l’efficacité est prouvée en milieu clinique chez des patients qui présentent des troubles généraux de l’olfaction et que tout un chacun peut faire en se procurant des odorants artificiels. « Ce sont des outils dont nous n’avons pas la propriété car ils ont été et sont utilisés dans de nombreux cas, mais ils ont démontré au fil du temps leur efficience. l’ISVV ne donne pas l’assurance d’une récupération totale, mais apporte une aide basée sur des travaux scientifiques et qui optimisera cette récupération », conclut Laurence Geny-Denis.

* Le prénom a été modifié.

Sourcelepoint.fr

ARTICLES POPULAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

TOP cette semiane

Top 17 des memes les plus drôles sur la cuisine, pour les vrais chefs

Yoooo bienvenue pour notre rendez-vous hebdomadaire des memes, où on fait le tour des images les plus drôles sur tous les sujets possibles. Aujourd’hui...

Top 20 des cartes topographiques super impressionnantes

Les cartes topographiques c’est ma nouvelle passion depuis à peu près deux bonnes heures et c’est un monde formidable. Alors Ok, j’ai toujours aucune...

« Le Magicien d’Oz » : la robe de Judy Garland retrouvée dans une poubelle

Soutenez notre journalisme libre et exigeant. La rédaction du Point - plus d’une centaine de journalistes - est à votre service avec ses enquêteurs, ses reporters,...

Top 20 des meilleurs tweets sur le GPS, ce guide ultime

Citez 3 applis dont vous ne pourriez pas vous passer. Je suis sûr qu’il y a une appli de GPS dedans. Normal, on s’est...

Top 10 des hontes que tu te tapes quand tu récupères ton gamin à la crèche

T’es trop content(e) le matin quand tu le déposes enfin à la crèche, tu sais qu’il va être bien, entouré, qu’il va jouer et...

Mayonnaise Maison : C'est Facile et Vous Allez Être Surpris à Quel Point C'est Meilleur !

La mayonnaise, c'est un de ces trucs que l'on a l'habitude d'acheter — mais c'est tellement meilleur quand on la fait maison !La différence...

More Recipes Like This