La source de cet article se trouve sur ce site

Le jour de l’ouverture de son magasin, un commerçant reçoit un bouquet de fleurs. Sur la carte jointe, il découvre les mots suivants : « Nos sincères condoléances ».

Le fleuriste lui téléphone pour lui présenter ses excuses, ce bouquet ne lui était pas destiné.
– Oh ce n’est pas grave, cela peut arriver !
– Ce qui me gêne, c’est que le bouquet qui vous était destiné, ainsi que la carte sont partis pour le cimetière.
– Ah ! Qu’y avait-il d’inscrit sur cette carte ?
– « Félicitations pour votre nouvel appartement ».

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here