La source de cet article se trouve sur ce site

C’est le prédateur le plus célèbre des poules. Mais, dans un poulailler breton, les rôles ont été inversés en fin de semaine dernière. Les faits, révélés mardi par la presse locale, se sont déroulés au sein du poulailler bio du lycée agricole du Gros-Chêne, à Pontivy (Morbihan). Un jeune renard, qui avait pénétré à la tombée de la nuit dans un poulailler avec les intentions qu’on lui prête, a été retrouvé mort au matin, victime de ses proies supposées, a-t-on appris mardi auprès de l’homme qui a découvert la scène du crime au matin.

« Chaque matin, vers 8 heures-8 h 30 on fait une visite du poulailler pour voir si tout va bien. On vérifie si les poules ont assez d’eau, s’il y a encore de l’alimentation. (…) Et là, dans un coin, on a trouvé ce renard mort. Les poules sont très vives, il y a eu un effet de groupe, elles l’ont attaqué à coups de bec », a expliqué à l’Agence France-Presse Pascal Daniel, responsable d’exploitation au lycée du Gros-Chêne. Selon Pascal Daniel, dans ce poulailler, où les poules sont en liberté toute la journée et ne rentrent que la nuit ou pour pondre, le renard s’est vraisemblablement introduit sur le site à la tombée de la nuit.

Mais, pourchassé par les poules, il n’a pas pu ressortir, car les trappes qui ouvrent sur l’extérieur se ferment automatiquement en fonction de la luminosité. L’animal, « un jeune renard de 6 ou 7 mois », s’est donc retrouvé piégé par la nuit et livré à la vindicte des volatiles, selon la même source. La dernière visite d’un renard dans le poulailler du lycée agricole remonte « à un an-un an et demi », et s’était moins bien terminée pour les poules, a précisé Pascal Daniel.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here