La source de cet article se trouve sur ce site

Les sensations sont fortes au village, des festivités de plus en plus étonnantes, mais en cette matinée de janvier c’est une bien étonnante surprise qu’ont eu les usagers de la départementale D2c reliant Auzielle à Saint-Orens, juste à l’entrée du village, devant le nouveau cimetière et au coin des maisons du quartier de Nambourg. De loin, des bêtes noires, complètement affolées, sautaient dans tous les sens pour essayer de regagner la nature. À quelques mètres des habitations ces sangliers de bonne taille s’efforçaient de regagner les champs. Les automobilistes de passage et les joggeurs, interloqués se sont montrés très prudents au vu de l’excitation des bêtes qui de ce fait pouvaient devenir très dangereuses. Ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit, ce qui pourrait ressembler à une recrudescence de ces animaux de plus en plus près des habitations, la mairie ne peut, puisque seule la préfecture peut donner une autorisation de battue aux associations de chasse, pour éliminer quelque peu ces prédateurs dangereux pour la population et surtout en étant si près des habitations et des écoles et qui très certainement se mettent à l’abri dans les fourrés longeant la Marcaissonne.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here