La source de cet article se trouve sur ce site

La constipation chez les enfants, en bas âge notamment, est plus courante qu’on ne le croit.

Elle n’est pas forcément chronique, et peut se soigner assez facilement.

Afin d’y voir plus clair sur le cas de votre enfant, voici de vraies bonnes astuces.

Votre enfant est constipé s’il a moins de selles qu’à son habitude (jusqu’à moins de 3 fois par semaine), et qu’en plus elles sont dures et douloureuses.

Il faut bien entendu y prêter attention tout de suite, afin de l’aider avant que cela ne devienne chronique.

Changement fonctionnel normal des intestins

Les intestins de votre enfant se construisent et se modifient, c’est tout à fait normal. Mais cette constipation “fonctionnelle” est plus douloureuse pour lui. S’il est vraiment petit, il ne va pas comprendre et cette douleur va le forcer à se retenir, et à accentuer le problème.

C’est pour cela qu’il est important de vérifier la fréquence des selles, et observer le comportement de votre enfant. S’il se retient et a peur, il faut le rassurer et l’aider.

S’il a un “accident” dans sa culotte à force de s’être trop retenu, ne surtout pas le gronder. Il risque de croire que faire caca est une chose sale.

1. Boissons adaptées

Boire de l'eau

La première façon de l’aider est de rendre de nouveau ses selles moins dures, donc moins douloureuses. Pour ce faire, on mise sur une eau adaptée, comme celle d’Hépar, par exemple. On peut ajouter des jus de raisin et de pruneau s’il accepte d’en boire.

On essaie de réduire les produits laitiers. Si votre enfant est à un âge où il consomme encore beaucoup de lait, demandez l’autorisation à votre médecin de passer par exemple au lait de soja.

2. On mange aussi ce qu’il faut

On mange des légumes verts

Au niveau de la nourriture, les aliments rois sont bien entendu les légumes verts, le pain au son, les pommes, les pâtes complètes, et tout ce qui contient des fibres (lentilles, flageolets, pois chiches, choux, navets, épinards, salsifis, fruits rouges, prunes, abricots…)

Il est conseillé d’éviter le plus possible tout ce qui est chocolat, même si votre enfant adore ça. S’il aime boire du cacao, privilégiez l’Ovomaltine, le meilleur pour le transit. Donnez-lui du riz avec modération, ainsi que la banane.

3. Aides possibles : suppositoires et homéopathie

Si la constipation est vraiment devenue chronique (des symptômes survenus au moins trois mois lors de la dernière année), je vous conseille de donner un coup de pouce à votre enfant, afin que les choses reviennent en ordre progressivement.

Pour que son transit redevienne normal, on peut, ponctuellement, passer par quelques aides comme les suppositoires de glycérine ou quelques granulés d’homéopathie (Ignatia ou hydrastis), qui sont inoffensifs et ne donnent aucune accoutumance.

Demandez conseil à votre pharmacien. On peut aussi avoir recours à des lavements d’eau avec une poire, mais pour ma part, je trouve que ce procédé peut être un peu traumatisant pour les plus jeunes enfants.

4. Aide psychologique

Dans de nombreux cas, les enfants ont peur de faire caca (quelque chose sort de leur corps, ils sont parfois gênés). Ils doivent comprendre que faire caca est normal. Pour cela à nous, parents, de les rassurer, et de montrer que nous sommes contents de leurs progrès.

Si les symptômes de constipation sont déjà là, et que vous avez du mal à ne pas montrer vos inquiétudes à votre enfant, un rendez-vous avec un pédiatre s’impose peut-être. Il vous conseillera sur la meilleure façon d’agir.

5. Traitement médical

Consulter un docteur

Il est rare, mais possible, que le problème persiste après toutes ces précautions. Il peut arriver que ces troubles soient dus à d’autres problèmes de santé. Dans ce cas, si les premières alternatives ne donnent rien, tournez-vous vers votre médecin, en lui faisant la liste des remèdes que vous avez essayés.

Le médecin donnera probablement un traitement adapté, de 4 à 6 mois en moyenne, avec un suivi régulier.

Dans tous les cas, je vous souhaite bon courage, et vous conseille de toujours, quoi qu’il en soit, préparer des repas équilibrés, bien hydrater vos enfants, et rester zen (si vous le pouvez). Pensez à me donner des témoignages et d’autres pistes dans les commentaires !

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.

À découvrir aussi :

30 Questions à Poser à Votre Enfant à la Place de “Comment s’est Passée Ta Journée ?”

Mes 6 Conseils d’Instit pour Aider votre Enfant à Réussir à l’École.

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here