La source de cet article se trouve sur ce site

C’est un voyage complètement fou qu’a réalisé un renard polaire en 2018. Parti le 26 mars 2018 de Norvège, il a rejoint le 1er juillet de la même année le Canada. Un périple inédit en son genre qui a surpris les chercheurs de l’institut polaire norvégien, comme l’explique The Guardian.

L’histoire commence en juillet 2017. L’animal se trouve en Norvège et les chercheurs décident de l’équiper d’un tracker afin d’étudier son comportement. Mais, le 26 mars 2018, il quitte l’île de Spitzberg où il se trouve. Vingt et un jours plus tard et après avoir parcouru plus de 1 500 kilomètres sur la glace, il arrive au Groenland. Mais l’animal ne s’est pas arrêté là. Il a poursuivi son chemin jusqu’à l’île d’Ellesmere au Canada, qu’il a atteinte le 1er juillet. Soit une distance de plus de 3 500 kilomètres en 76 jours.

Lire aussi Fonte des glaces au Groenland : quand les chiens de traîneau pataugent

Un comportement inédit

Les chiffres sont impressionnants, bien sûr. Les chercheurs n’y croyaient d’ailleurs pas dans un premier temps, pensant notamment que le collier aurait pu être retiré et transporté dans un bateau. « Mais non. Aucun navire ne va jamais aussi loin sur la glace. Nous avons donc continué à suivre le renard polaire », explique Eva Fuglei, une chercheuse qui a suivi l’animal. En moyenne, l’animal parcourait 46,3 km chaque jour. Sur une seule journée, il a même parcouru 155 kilomètres, au nord du Groenland. C’est la première fois que la migration d’un animal entre les continents à travers l’Arctique est documentée.

Lire aussi Le Père Noël bientôt privé de rennes ?

Selon les chercheurs, la banquise aurait joué un rôle-clé dans le déplacement de l’animal. Mais le réchauffement climatique pourrait mettre en danger la capacité de son espèce à migrer ainsi alors que la glace fond très vite au Groenland. Ces derniers mois, la situation du renard polaire est inconnue puisque son traceur a arrêté d’émettre le 6 février 2019.

Lire aussi Groenland – Sous le soleil de minuit

Comments

comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here